top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Programmes d’occupation | Comment occuper ceux qu’on empêche de travailler? Une nouvelle forme de travail au noir

En ligne depuis le 16 janvier 2002 et publié dans - modifié le 19 juin 2017

L’interdiction de travailler et l’absence de mesures d’intégration sont depuis quelques années au coeur de la politique de dissuasion menée contre les réfugiés. Après avoir créé des milliers d’assistés sociaux, dont les plus fragiles sont poussés vers la maladie ou la délinquance, les autorités s’emploient maintenant à consolider leur politique de marginalisation des demandeurs d’asile par l’absurde: trouver des programmes d’occupation pour ceux que l’on préfère tenir éloignés du marché du travail pour mieux les renvoyer le moment venu. Les premières expériences menées à Genève et en Valais sont loin d’être concluantes.

, ,