top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Genève, 14.06.14 | Cercle de silence: la Genève que nous souhaitons

En ligne depuis le 10 juin 2014 - modifié le 16 juin 2014

cercle de silence

Un nouveau Cercle de silence aura lieu le samedi 14 juin 2014 à Plainpalais, en face de l’Eglise du Sacré-Coeur (tram 15, arrêt Cirque).

Les Cercles de silence sont organisés depuis plusieurs années, par l’Eglise Catholique Romaine, La Commission Tiers-Monde de l’Eglise Catholique de Genève, l’Eglise Protestante de Genève, le Service Solidarité et Société de l’Eglise Protestante de Genève et l’Aumonerie Genevoise Oecuménique auprès des Requérants d’Asile (AGORA). Toutes les personnes, croyantes et non-croyantes, y sont les bienvenues.

Le thème de ce Cercle de silence et du prochain -qui aura lieu le 27 septembre- est la future création à Genève d’un centre de renvoi de 260 places, ainsi que de 118 places supplémentaires de détention administrative, dans le cadre de la restructuration courante du dispositif d’asile.

Les organisateurs nous rappellent que la Genève de la Croix-Rouge, du Refuge, des droits humains ne correspond pas à cette Genève que l’on est en train de construire. “L’esprit de Genève, c’est préférer le dialogue et l’écoute de l’autre à la fermeture, la peur et l’exclusion de ceux que l’on voit différents.” Ceci, alors que plus de 40 000 personnes ont déjà débarqué sur le côtes italiennes depuis janvier 2014.

Une question s’impose donc: est-ce la Genève que nous souhaitons?

 

, , , ,