top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Retour sur la mobilisation pour libérer Tesfaalem, Lausanne 30 Juin 2015

En ligne depuis le 3 juillet 2015

Une vidéo de Keerthigan SIVAKUMAR réalisé pour Droit de rester pour tou-te-s. Pour voir la vidéo, cliquez ici.

Manif Tesfaalem Lausanne

Tesfaalem est un jeune requérant Érythréen, en détention administrative pour le simple fait qu’il a refusé d’être renvoyé en Italie, vers la précarité extrême.

Par cette action, le collectif R demande:

  • Un moratoire sur les renvois vers l’Italie
  • L’arrêt des mesures de contraintes
  • La libération de Tesfaalem
  • La fin de la machine à expulser des renvois Dublin

Le collectif R ne lâche rien!

Nous foulons les rues de Lausanne, pour faire entendre notre indignation face à l’oppression que subissent les personnes venues demander l’asile en Suisse. Avec un parfait cynisme, la Confédération enferme et refoule, alors qu’en Méditerranée, de plus en plus de bateaux coulent!

Dans ce contexte, les autorités fédérales font la sourde oreille. Elles refusent d’adapter leur politique d’accueil aux situations de guerre et de dictature régnant dans des pays tels que l’Érythrée, l’Éthiopie ou la Somalie, et de prendre en compte la crise humanitaire prévalant dans les pays du Sud de l’Europe, comme l’Italie.

La Suisse ne peut plus se cacher derrière ses montagnes; elle doit prendre part à l’accueil de réfugié.e.s par le Vieux continents. Aujourd’hui, nos dirigeants font tout le contraire. Ils renvoient pèle mêle des migrant.e.s par centaines dans des pays en transit, où les conditions d’accueil sont insupportables. Ils appliquent à toutes celles et tous ceux qui résistent des mesures de contrainte d’une violence effarante. En effet, harcèlement administratif et mise en détention sont le lot quotidien des personnes dont le seul “crime” est de refuser leur renvoi vers la précarité extrême.

Tesfaalem, jeune requérant érythréen, est actuellement dans le Centre de détention de Frambois, à Genève. Il n’a commis aucun crime; il demande simplement à ce que l’on traite sa demande d’asile. Mais la Suisse n’entend rien. Elle organise à l’inverse son enfermement et son renvoi, extrêmement coûteux et scandaleux!

Pour plus d’informations, consultez le site www.desobeissons.ch/

 

, ,