top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Migreurop | Les mort·e·s en Méditerranée ne sont pas une fatalité !

En ligne depuis le 22 avril 2020

Après plusieurs jours d’incertitude et de confusion, le bilan de ce début du mois d’avril en Méditerranée centrale– bien que pour l’heure encore provisoire – est particulièrement funeste: des centaines de personnes migrantes épuisées après avoir été abandonnées plusieurs jours en mer sans aucun secours, 12 personnes mortes de fatigue, de déshydratation ou noyées et plusieurs centaines renvoyées dans l’enfer libyen qu’elles tentaient de fuir à tout prix. Mais alors que l’Europe essaie de faire passer cette tragédie comme l’un des inévitables «dégâts collatéraux» de la crise sanitaire du COVID 19, il convient de retracer la genèse des politiques du «laisser mourir» que l’UE a élaborées en Méditerranée depuis plusieurs années.

Migreurop a publié le communiqué “Les morts en Méditerranée ne sont pas une fatalité” le 22 avril 2020 sur leur site. Il y est disponible également en anglais et espagnol. Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le PDF.



En relation avec cet article

, , , ,