top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Échos d’enseignants et d’élèves

MIGR’ASILE EN CHIFFRES

Depuis la création du projet Migr’asile en 2016, près de 100 ateliers ont été dispensés, plus de 1’000 étudiant-e-s ont été sensibilisé-e-s aux questions relatives  à l’asile et les migrations. Depuis 3 ans, Migr’asile a collaboré avec 4 écoles dans le canton de Genève.

Ci-dessous quelques témoignages d’enseignants-e-s et d’étudiant-e-s suite à un atelier.


ENSEIGNANT-E-S :

« Les questions migratoires sont omniprésentes dans le quotidien des élèves, dans leur famille, dans les médias, sur les affiches dans la rue… La rencontre entre les élèves et des représentants d’associations, et plus encore avec des personnes venant témoigner de leur parcours migratoire, permet d’ancrer la réflexion dans le réel. En cassant l’anonymat des chiffres et des faits, en mettant de côté les diatribes de certains politiciens, on laisse place à l’empathie et aux trajectoires individuelles. Cela permet d’approcher cette thématique de façon plus sensible, de sortir du binaire découlant de la simplification de trop nombreux discours. Les objectifs de ce type d’interventions sont notamment de permettre aux élèves de se positionner par rapport à des questions de société et à leurs propres valeurs, de se penser en tant que citoyens et de se décentrer. A travers ces temps d’échange, ils ont été amenés à s’interroger sur leur rapport à l’Autre et ont réfléchi à ce qui permet aux individus de former une collectivité et de cohabiter de la manière la plus harmonieuse possible.” (Enseignante, ECGEC Aimée-Stitelmann)

« L’intervention en classe et le témoignage d’un réfugié est d’une très grande valeur pour les élèves. Aucun discours théorique ne peut remplacer la légitimité qu’il représente. » (Enseignant, ECG Ella-Maillard)

ETUDIANT-E-S : 

« Ce que j’ai le plus apprécié ? Le témoignage. […] On se retrouve avec une personne en chair et en os en face de nous, qui nous raconte son histoire et toutes les épreuves qu’elle a dû surmonter. Ça donne plus d’impact. » (ECG Jean-Piaget)

« Qu’est-ce que j’ai appris lors de cette intervention ? Tout ce qui a été dit, j’étais déjà au courant car ce sont des choses que j’ai vécu moi-même avec ma famille […]  [J’ai le plus aimé] le témoignage car ça a permis  aux autres qui ne savaient pas, de voir à quel point c’est difficile et qu’on n’a souvent pas le choix. » (ECG Aimée-Stitelmann)

« J’ai appris que la procédure à faire pour être un réfugié est beaucoup plus stricte et difficile que je ne le pensais et qu’il faut beaucoup de courage et de patience. » ( ECG Aimée-Stitelmann)

« J’ai appris que pas forcément tout les réfugiés quittent leur pays seulement pour causes de guerres […]. Et dans […] des pays, les homosexuels sont condamnés à mort » (ECG Jean-Piaget)

« Ce que j’ai le plus apprécié ? Le témoignage. C’est touchant, on se retrouve avec une personne en chair et en os en face de nous, qui nous raconte son histoire et toutes les épreuves qu’elle a dû surmonter. Ça donne plus d’impact. » ( ECG Jean-Piaget)

« J’ai appris énormément de choses, notamment les permis, car je connaissais vaguement le permis B. […] J’ai beaucoup aimé l’histoire du réfugié car j’ai pu ouvrir les yeux sur la difficulté de demander l’asile. » (ECG Ella-Maillard)

« J’ai appris que les procédures que doivent faire les migrants pour entrer dans un pays sont beaucoup plus longues et difficiles que ce que je pensais. » (ECG Ella-Maillard)

« Ce que j’ai appris lors de cette intervention ? Qu’il faut profiter de ce que l’on a et de qui on a dans notre entourage car nous pouvons les perdre du jour au lendemain. […] J’ai beaucoup aimé l’explication de l’histoire du réfugié. Cela m’a énormément touchée et m’a fait ouvrir les yeux sur ce que j’ai et la chance que j’ai. » ( ECG Ella-Maillard)

« On a aimé écouter l’histoire d’Eduardo [réfugié venu d’Amérique latine, nom d’emprunt], son témoignage donne de la valeur à ce qu’on a appris. » (ECG Ella-Maillard)