Aller au contenu
 

VE 151 | février 2015

En une de cette édition, notre enquête sur la problématique de l’hébergement des demandeurs d’asile et sur l’usage par les autorités de la rhétorique de la “hausse des demandes d’asile” pour évoquer le manque de logements ou le recours aux abris de protection civile. L’analyse précise des statistiques montre que cet argument est un écran de fumée jamais remis en question par les médias, qui ne fait qu’alimenter le mythe d’une Suisse envahie. Également dans ce numéro, le point sur l’accueil des réfugiés syriens par la Suisse et son usage très restrictif du visa humanitaire. Enfin, une analyse des conventions d’intégration et de leur impact.

VE151couv

AU SOMMAIRE:
ÉDITORIAL Des faits! Des faits! Encore des faits! RÉFUGIÉS SYRIENS Le visa humanitaire ou l’entrave administrative à l’accueil de réfugiés ANALYSE La réalité sociale des conventions d’intégration CEUTA ET MELILLA L’Espagne pratique des expulsions illégales NEUCHÂTEL Pour ses 20 ans, l’association RECIF a tenu le pave HUMEUR Noël pour tous à Genève INCENDIE DES TATTES Révélateur d’une déshumanisation MOBILISATION Vous ne nous connaissez pas? C’est normal! Nous vivons sous terre DÉCRYPTAGE Hébergement des réfugiés: comment la rhétorique de la « hausse des demandes » a enfumé les médias et le public

[custom-list post_type= »post » taxonomy= »ve_numero » terms= »ve-151-fevrier-2015″ orderby= »date » order= »desc » showposts= »all » title= »Articles déjà en ligne: »]