top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Mouvement | Référendums LEtr et LAsi, Signatures: Neuchâtel cartonne!

En ligne depuis le 10 avril 2006 et publié dans - modifié le 6 janvier 2016

Mercredi 18 janvier: conférence de presse à La Chaux-de-Fonds pour lancer la collecte de signatures dans le canton. Le 8 février, 3’000 signatures étaient déjà récoltées. Les militants du canton de Neuchâtel – qui ne représente que le 2,5% de la population suisse – se sont lancés dans la campagne avec enthousiasme et engagement. Et si le rythme de 1’000 signatures par semaine ne s’est pas maintenu jusqu’au bout, les Neuchâtelois devraient néanmoins figurer dans le peloton de tête des cantons pour le nombre de signatures par habitant.

Déjà bien avant Noël, dans tout le canton des informations ont circulé sur les nouvelles lois et les moyens de les contester. Les militants se sont mobilisés et un comité référendaire regroupant toutes les forces prêtes à s’engager a ainsi pu se créer début janvier. Y participent les organisations «habituelles»: partis politiques, associations d’aides aux réfugiés et étrangers, syndicats, églises, communautés étrangères. Mais on y trouve aussi de nouvelles structures, avec de nouvelles idées pour sensibiliser la population: telle que Inter Nos, association d’échanges interculturels, très active depuis quelques années suite à l’initiative d’étudiants et d’étudiantes de l’université; Bel-Horizon (espace de rencontre entre migrants et citoyens des Montagnes neuchâteloises, de formation et de soutien mutuel), récemment créé à La Chaux-de-Fonds, qui est un espace de plus en plus fréquenté et connu au sein de la population; ainsi que le groupe Gummpurf (groupe utopique pour un monde meilleur par une révolution festive), constitué principalement de jeunes et qui organise des actions ponctuelles sur différents thèmes politiques, dans l’intention d’informer et d’offrir des occasions d’expression à des personnes de plus en plus mécontentes et inquiètes de l’évolution de notre société, prêtes à devenir critiques mais peu habituées à participer à des manifestations ou autres actions militantes habituelles.

Mobilisation importante

Dans le cadre du comité référendaire contre la loi sur les étrangers (LEtr) et la loi sur l’asile (LAsi), le Gummpurf a inventé un modèle de panneau commun pour tous les stands afin de donner l’image d’une lutte concertée. De façon générale, la volonté de cohésion au niveau cantonal fut très forte, le comité se réunissant régulièrement, assurant une présence utile pour la coordination et le dynamisme de l’action. Les prises d’initiatives, souvent très spontanées, ont pu ainsi s’articuler efficacement. Chaque semaine, dans le haut et le bas du canton, malgré les frimas de cet hiver frôlant le «froid polaire» dans les Montagnes neuchâteloises, plusieurs stands ont fonctionné aux mêmes heures. Les fréquents relais entre militants, absolument nécessaires pour ne pas geler sur place, furent possibles grâce à l’implication d’un grand nombre de personnes.

Sur tous les fronts

D’autres occasions pour des prises de signatures ont été saisies: le jour du 1er mars, fête de l’indépendance neuchâteloise et de la victoire de la République, la traditionnelle marche partant du Haut du canton en direction du Château à Neuchâtel marquait cette année l’ouverture de Neuchâtoi, série de manifestations interculturelles qui se dérouleront durant toute l’année 2006, avec l’objectif de mener une réflexion sur l’identité neuchâteloise, construite au fil du temps par la présence et l’apport, autant des étrangers que des Suisses. Et bien évidemment le 8 mars, comme dans d’autres villes du pays, toute la matinée fut consacrée à la signature des référendums, un acte de solidarité entre la lutte des femmes et la lutte pour les droits des étrangers et étrangères.

Un dynamisme prometteur pour mener la campagne de votations à venir. Toutes idées sur des formes de participation sont les bienvenues.

Danielle Othenin-Girard

Pour tout contact avec le comité référendaire Neuchâtelois: gustavemartin@caramail.com