Aller au contenu
Statistiques

Comparaison européenne

Nombre de demandes en Europe

Il est important de garder en tête une vision globale des flux migratoires. Comme nous l’avons vu le nombre de demandes d’asile est influencé par le contexte géopolitique mondial. Une augmentation des demandes est donc le résultat de facteurs complexes. Ils sont du ressort structurel tant qu’individuel. Il est donc illusoire de vouloir les expliquer par un facteur unique, comme par exemple une politique d’asile dissuasive (Évolution des demandes). 

Selon les données Eurostat, 484’315 demandes d’asiles ont été déposées en 2020. Ce chiffre a donc fortement diminué depuis 2015 où le nombre de demandes était à 1’394’655 personnes. 

Évolution des demandes de protection en Europe 

Malgré des disparités régionales, nous observons des tendances similaires à la Suisse dans l'évolution des demandes d’asile en Europe : leur nombre varie d'une année à l'autre mais ces fluctuations sont souvent observées dans une majorité des pays d'accueil. Par le biais de trois visualisations ci-dessous, nous analysons l'évolution historique des demandes de protection internationale en Europe et la place qu'occupe la Suisse dans cette perspective européenne. 

Le graphique ci-dessus montre une certaine stabilité du nombre des demandes d’asile dans les années 2000 suivi d'une augmentation des demandes autour de 2015. L'ampleur de l'augmentation des requêtes peut varier d'un pays à l'autre. Nous observons un pic très important en Allemagne, Suède, Hongrie et Italie cette année-là. Le nombre des demandes a baissé depuis et se trouve en 2020 dans la plupart des pays au niveau du début des années 2000. En termes absolus, la Suisse n'enregistre que peu de fluctuations par rapport à d'autres pays européens. Le nombre brut de demandes d’asile n’est pas toujours signifiant en soi, en particulier lorsqu’on cherche à évaluer la capacité d’intégration des personnes réfugiées dans la société d’accueil. Ce nombre peut donc être calculé en fonction de la taille de la population du pays (par 1000 habitant·es) comme ci-dessus. Ou par d’autres facteurs tels que la richesse (PIB), le taux de chômage, surface du pays.

Voir à ce propos la simulation proposée par le projet nccr - on the move qui permet de sélectionner le facteur souhaité.


Où se situe la Suisse en comparaison européenne?

Ce graphique permet de visualiser où se situe la Suisse en comparaison européenne. Jusqu'en 2014, elle figurait en tête des pays d’accueil par rapport à la taille de sa population. Depuis, la Suisse a reculé face à l’Allemagne, la Suède et la France. A noter que la Grèce, Chypre, Malte, le Luxembourg figurent toujours parmi les pays recevant le plus de demandes d’asile.

Notes sur les données statistiques : En absence des données soit pour le nombre de demandes d'asile soit pour la population pour certains pays et régions, le graphique contient des informations manquantes (France, UE-27). Pour la représentation des données au niveau de l'Union européenne, nous utilisons le niveau agrégé UE-27 (2007-2013) qui inclus tous les pays qui se trouvent dans l'UE entre 2007 et 2013 (sans la Croatie mais avec le Royaume-Uni)