top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Fribourg: drame suite à une tentative de renvoi forcé

En ligne depuis le 17 juillet 2011 et publié dans - modifié le 14 juillet 2017

Suite à une intervention policière pour l’exécution d’un renvoi forcé vers l’Italie, une jeune Erythréenne de 21 ans tente de mettre fin à ses jours en sautant du 4ème étage du centre de requérant d’asile d’Estavayer-le-Lac. La jeune femme a été grièvement blessée et a été hélipor-tée au CHUV à Lausanne. Elle souffre de multiples fractures aux vertèbres ainsi qu’au bassin.

Les autorités suisses ont procédé au renvoi alors que le médecin et le mandataire de la jeune femme leur avaient signalé que la jeune femme avait déjà fait deux tentatives de suicide, et qu’il y avait de fortes probabilités pour qu’elle attente de nouveau à sa vie. Le Centre de contact Suisse-immigrés de Fribourg, qui a rendu publique cette affaire, juge l’intervention des autorités choquante et inadmissible. La jeune femme voulait à tout prix éviter un nouveau renvoi vers l’Italie (elle avait déjà été expulsée une fois selon la procédure Dublin), où elle se retrouverait seule et sans ressources, à la merci de réseaux de prostitution.

Les autorités suisses refusaient d’appliquer à son cas la clause de souveraineté prévue par l’accord de Dublin, lui permettant  de prendre à son compte la procédure d’asile, en particulier pour les cas vulnérables. Ils n’ont jamais examiné les motifs de sa demande d’asile.

Source: CCSI Fribourg, www.ccsi-fr.ch / ODAE romand, www.odae-romand.ch

 

, , ,