top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Chronique Suisse | Du 14 juin au 12 septembre 2012

En ligne depuis le 1 octobre 2012 et publié dans - modifié le 10 octobre 2012

14 juin

Journée noire pour le droit d’asile en Suisse. Le Conseil national vote en faveur de la majorité des durcissements contenus dans la nouvelle révision de la LAsi: suppression des demandes d’asile dans les ambassades, plus d’asile pour les déserteurs, création de « centres spéciaux »… Des mesures que les élu-e-s assortissent du caractère « urgent ». Même la suppression de l’aide sociale, proposée par leconseiller national radical Philipp Müller, obtient la majorité, grâce àl’alliance contre-nature du PDC avec le PLR et l’UDC.

1er juin -1er juillet

Marche européenne des sans-papiers. 250 femmes et hommes sans statut légal, marchent pendant un mois à travers l’Europe pour réclamer la régularisation des sans-papiers. Traversant les frontières de six pays européens, ils se donnent ainsi le droit à la liberté de circulation, dont, à défaut de papiers, ils sont privés. La marche traverse la Suisse du 21 au 25 juin, passant par Bâle, Berne et Fribourg.

23 juin

5000 personnes manifestent à Berne contre le durcissement de la LAsi. Migrant-e-s et politicien-ne-s suisses dénoncent la révision en cours et réclament un changement de pardigme radical vers une politique migratoire ouverte et humanitaire.

2 juillet

200 personnes marchent vers la prison administrative de Frambois, à Genève, pour la régularisation des sans-papiers et la protection des demandeurs d’asile. Au cœur de la protestation, la dénonciation de la détention administrative des déboutés et personnes frappées de non-entrée en matière (NEM).

14 juillet

Hébergement. Les autorités fédérales et cantonales ne manquent pas de créativité dans la recherche de nouvelles places d’hébergement pour les demandeurs d’asile. Situés à 1914 mètres d’altitude, les bâtiments militaires souterrains du col du Lukmanier (GR) hébergeront prochainement jusqu’à 200 personnes. Idée presque aussi exotique, : le Conseil d’Etat de Bâle-Ville veut loger jusqu’à 90 personnes sur un navire amarré au port du quartier St. Johann, au centre-ville.

15 juillet

Selon l’ODM, environ 1700 demandeurs d’asile, frappés d’une NEM Dublin et dont le départ vers l’Etat responsable de traiter leur demande d’asile selon l’accord de Dublin, auraient disparus dans la nature avant l’exécution de leur renvoi en 2011.

16 juillet

Pour dénoncer leurs conditions de vie, plusieurs dizaines de demandeurs d’asile ont voulu sortir leur matelas à l’extérieur de l’abri de protection civile « Hochfeld », situé au centre de la ville de Berne. Face à l’intervention de la police, qui les empêchaient de quitter l’abri, les manifestants ont bouté le feu à un des matelas. L’abri PC géré par l’entreprise privée « ORS » n’a cessé, depuis sa réouverture en janvier, de susciter de vives critiques de la part de plusieurs organisations et politiciens : le « bunker » peut loger jusqu’à 160 hommes, femmes et enfants, ne dispose que de trois chambres et n’offre aucune facilité pour cuisiner.

6 août

Le Conseil des Etats pourrait ne pas suivre les yeux fermés la décision du National de remplacer l’aide sociale par l’aide d’urgence pour tous les demandeurs d’asile en procédure du Conseil des Etats, sensible aux craintes des cantons quant aux coûts et à la faisabilité de la disposition, demande un aperçu de la situation à la Conférence des directeurs cantonaux.

19 août

Le durcissement de la LAsi actuellement dans le pipeline du Parlement donne des ailes aux « hardliners » de l’asile : le chef du Département de la police du canton de Berne, Hans- Jürg Käser, propose l’«interdiction de périmètre» généralisée pour des requérants d’asile déboutés. Son homologue, le chef de la police jurassienne Olivier Guéniat, réclame la récolte systématique des profils ADN des requérants d’asile.

12 septembre

Le Conseil des Etats confirme le durcissement voulu par le Coseil national (p.4)