top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Des cantons réclament des tests ADN pour le regroupement familial

En ligne depuis le 19 août 2013

La nouvelle est parue dimanche, le 17 août 2013 dans le journal dominical suisse alémanique Schweiz Am Sonntag. Dans un article, repris également par des journaux français, la journaliste Fabienne Riklin écrit que les Erythréens sont, parmi les requérants d’asile en Suisse, ceux qui font le plus de requêtes de regroupements familiaux, ce qui inquiète certaines autorités cantonales.

Iris Rivas, cheffe de l’Office des migrations du canton de Berne affirme que “des documents tels que les pièces d’identité ou des actes de naissances de ces pays – Erythrée ou Somalie – sont souvent d’origine douteuse”. Ainsi, selon la même employée, il faudrait demander aux requérants, “outre des certificats officiels dont la véridicité du contenu n’est souvent pas claire, également des tests ADN”.

Aujourd’hui déjà l’Office fédéral des migrations (ODM) peut demander, en cas de doutes, que les familles fournissent des tests ADN, mais “ceci n’est pas la règle”, ajoute le porte-parole de l’ODM Michael Glauser.

(texte traduit de l’allemand par Cristina Del Biaggio)

Les articles parus dans la presse sur ce sujet: