top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Un pêcheur grec sauve des migrants…

En ligne depuis le 29 septembre 2013 - modifié le 26 janvier 2014

“Pourquoi devraient-ils se noyer?”

Vidéo produite par Amnesty International, publiée le 18 juillet 2013 sur youtube. Cliquez ici pour voir la vidéo (en grec, sous-titrée en anglais).

Giorgos Mavripidis, un pêcheur de Skala Sikamias, a sauvé une famille qui était en train de se noyer alors qu’elle essayait de rejoindre les côtes de l’île de Lesbos, en octobre 2009. Huit autres personnes ont trouvé la mort ce jour-là.

“Il n’y a pas de doutes que beaucoup d’autres personnes vont se noyer cette année”, dit-il. “Car ici les tempêtes sont sauvages et le courant fort”.

C’était un jour normal pour Giorgos Mavripidis. Il était sur son bateau en train de jeter ses filets de pêche, quand un bateau chargé de personnes s’est renversé à cause des vagues. Giorgos a abandonné ses filets et est parti à leur secours. Il a ainsi sauvé trois vies, mais il n’a pas pu sauver tout le monde. Huit personnes, dont cinq enfants, sont décédés ce jour-là.

“On leur a jeté des gilets de sauvetage. Ils nous appelaient. Ils ne savaient pas nager. Ils ne pouvaient même pas atteindre les gilets de sauvetage, qui se trouvaient à un mètre”.

“Si cela devait se reproduire, nous les aiderons. En tant qu’être humain, comment pourrions-nous laisser une personne se noyer?”.

fisherman

(traduit de l’anglais par Cristina Del Biaggio)