top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

IRIN | Disparités économiques dans le camp jordanien de Za’atari

En ligne depuis le 10 octobre 2013 - modifié le 5 août 2014

Il y a tout juste un peu plus d’un an, des milliers de tentes blanches ont été dressées près de la frontière jordano-syrienne pour héberger « temporairement » les réfugiés syriens qui avaient fui les violences qui déchiraient déjà leur pays. Des vagues de réfugiés ont depuis envahi ce camp situé en plein désert. Za’atari, qui héberge maintenant 120 000 réfugiés syriens, est devenu la quatrième plus grande ville de Jordanie et le quatrième plus grand camp du monde.

transparentlogoArticle publié sur le site IRIN Français, le 9 octobre 2013. Cliquez ici pour lire l’article complet.

Les réfugiés disent que ceux qui sont arrivés l’année dernière se sont emparés des meilleurs emplacements du marché et louent désormais leur boutique ou vendent « leur » emplacement à d’autres commerçants. Tout le monde reçoit le même niveau d’aide et de soins médicaux des organisations humanitaires, mais certains réfugiés ont également un revenu, tandis que d’autres non.

, ,