top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Suède | La Suède accorde l’asile à tous les demandeurs syriens

En ligne depuis le 27 octobre 2013

“Tous les demandeurs d’asile syriens qui font une demande en Suède se la verront accorder”

Article publié dans La Libre Belgique, le 3 septembre 2013. Cliquez ici pour lire l’article complet.

La Suède a décidé d’accorder l’asile à tous les demandeurs syriens, a annoncé mardi l’Agence des migrations, une décision qu’elle est le premier pays de l’UE à prendre. “Tous les demandeurs d’asile syriens qui font une demande en Suède se la verront accorder”, a indiqué une porte-parole de l’institution, Annie Hörnblad, soulignant que la Suède était le premier pays de l’UE à réévaluer la situation.

“L’Agence des migrations a pris cette décision maintenant car elle juge que les violences en Syrie ne vont pas prendre fin dans un futur proche”, a-t-elle ajouté.Cette décision est valable jusqu’à nouvel ordre, a précisé Mme Hörnblad.

L’institution pouvait jusqu’à présent accorder un asile temporaire de trois ans, après évaluation des situations individuelles des demandeurs.

Depuis 2012, la Suède a accueilli quelque 14.700 demandeurs d’asile syriens. Près de la moitié d’entre eux se sont vus attribuer ce permis provisoire.

L’Agence estime qu'”une grande majorité des personnes originaires de Syrie qui ont aujourd’hui un permis provisoire vont demander un permis permanent”, a dit la porte-parole. es détenteurs d’un permis permanent sont les seuls à pouvoir prétendre au regroupement familial.

Le ministre des Migrations, Tobias Billström, s’est félicité de la décision de l’Agence et a appelé à une prise de conscience globale.

“Aucun autre conflit sur cette terre n’est aujourd’hui aussi terrible, sanglant et long que le conflit syrien. Ça devrait faire réfléchir beaucoup de personnalités politiques au sein et à l’extérieur de l’UE sur la responsabilité que nous avons envers nos semblables”, a-t-il affirmé au tabloïd Aftonbladet.

,