top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Swissinfo | Bilan positif pour le centre fédéral de Bremgarten

En ligne depuis le 8 novembre 2013 - modifié le 6 mars 2017
Carte publiée par le Tages Anzeiger

Carte publiée par le Tages Anzeiger

Selon une dépêche ATS du 5 novembre 2013, “la Confédération et les autorités communales tirent un bilan positif trois mois après l’ouverture du centre fédéral pour requérants de Bremgarten, dans le canton d’Argovie. Aucun problème n’a été signalé. Les craintes de la population étaient infondées”.

“Le maire de Bremgarten Raymond Tellenbach (PLR) tire aussi un bilan positif. La présence des requérants n’a pas posé de problèmes.

Seul le nombre de vols dans les commerces a légèrement augmenté, mais sans gravité. La sécurité de la population a été assurée en tout temps, a encore indiqué le maire. Les requérants se sont comportés correctement en ville et ils ont respecté les périmètres d’interdiction.

Ces périmètres avaient provoqué une polémique avant l’ouverture du centre. Finalement, seules les infrastructures scolaires et sportives sont considérées comme des zones sensibles auxquelles les requérants n’ont pas accès sans être accompagnés”.

Voir l’article complet sur swissinfo.ch

Il n’en reste pas moins que les périmètres d’exclusion pour les demandeurs d’asile du centre de Bremgarten sont toujours d’actualité. Une pratique fustigée il y a quelques mois par de nombreuses personnes en Suisse, les réseaux sociaux et les médias étrangers.

 

 

, ,