top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Le Courrier des Balkans | Kosovo: 66’000 demandeurs d’asile en quatre ans

En ligne depuis le 19 novembre 2013

Entre 2009 et août 2013, plus de 66.000 Kosovars ont quitté leur pays dans l’espoir de trouver ailleurs une vie meilleure… Au hit parade des destinations les plus prisées figurent la France et l’Allemagne, suivies de la Belgique. Eurostat note une tendance à l’augmentation des départs du Kosovo depuis le début de l’année 2013.

Article publié dans Le Courrier des Balkans, le 11 octobre 2013. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site du Courrier des Balkans

Ces quatre dernières années, la France a constitué la destination privilégiée par les émigrants kosovars. Ils ont été 20.290 à y demander asile depuis 2009, l’Allemagne n’enregistrant que 11.030 demandes. Le troisième pays est la Belgique, avec 10.660 demandes d’asile.

Sur cette même période, les Kosovars ont été 8.880 à demander l’asile en Hongrie, 6.030 en Suède, 3.160 en Autriche, 2.945 en Suisse, 860 en Italie, 760 au Luxembourg, 715 en Norvège, 585 au Danemark 585, 545 en Finlande, 185 aux Pays-Bas, 140 au Royaume-Uni, 105 en Slovénie et 25 au Liechtenstein.

La question de l’asile reste l’un des points sensibles pour le Kosovo en vue d’accéder à la libéralisation des visas avec l’Union européenne. À plusieurs reprises, les autorités du pays ont appelé les citoyens à ne pas demander l’asile dans les pays de l’UE. La ministre kosovare de l’Intégration européenne, Vlora Çitaku, a réitéré cette demande, tout en reconnaissant qu’il restait encore « beaucoup de travail » pour éliminer les raisons qui poussent les citoyens kosovars à demander l’asile à l’étranger.