top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Revue 21 | Les oubliés du Sinaï

En ligne depuis le 23 novembre 2013

Yonas est Erythréen. Comme beaucoup des siens, il était prêt à tout pour fuir son pays. Même à risquer sa vie. Dans le désert égyptien, à la frontière avec Israël, l’une des plus grandes traites d’êtres humains au monde se joue à l’abri des regards. Yonas s’en est sorti. Depuis, il a fait le serment de tout mettre en œuvre pour que cesse cette barbarie.

Récit de Baptiste de Cazenove, publié dans Revue 21 et qui a gagné le prix France Info-XXI.

Le récit commence ainsi…

Awat hésite. Ses doigts s’attardent sur son oreille mutilée, comme entaillée par des ciseaux à dents. Tout à sa douleur, il plonge en apnée au fond de lui même. Il relève les yeux et avale une gorgée de bière. «Depuis deux jours au Caire, je suis libre», murmure-t-il. Awat est Érythréen. Il a tout juste vingt ans. C’est à ses proches restés au pays qu’il doit sa libération. Ensemble, ils ont versé les 40 000 dollars exigés par ses ravisseurs. Mais sans nouvelles de lui durant un mois, sa famille le croyait mort. Alors quand de sa voix brisée, l’adolescent a téléphoné à son père, celui-ci n’a pas reconnu son enfant. Suspicieux, il interrogea Awat, encore et encore: «Quel est le surnom de ta sœur ainée? Et le prénom de la mère de ta petite amie?» Son père convaincu a fini par sangloter: «bon retour à la vie, mon fils».
Pour continuer la lecture, cliquez ici.

Baptiste de Cazenove, lauréat 2013 du prix du reportage France Info – XXI

Réuni jeudi 17 octobre dans les locaux de la revue XXI à Paris, le jury du prix France Info-XXI, présidé par Eric Fottorino, écrivain, journaliste et ancien directeur du Monde, a attribué le prix du meilleur reportage à Baptiste de Cazenove, 26 ans, pour son récit Les oubliés du Sinaï sur le trafic d’êtres humains dans le désert égyptien, à proximité de la frontière avec Israël. Il emporte la somme de 5000 euros. Le jury attribue également une mention spéciale au travail photographique de Sébastien Van Malleghem sur les prisons belges ainsi qu’au récit de Guillaume Pajot sur la ville de Fleury-Mérogis, Au comptoir de Matonville.
Après un passage par l’École des Beaux-Arts et l’université de Bruxelles où il découvre le journalisme, Baptiste de Cazenove fait ses armes au Caire, sur fond de révolution, puis à Beyrouth. Journaliste indépendant, il collabore à divers journaux français et belges.

En 2012, tout juste débarqué dans la capitale égyptienne, le jeune journaliste apprend que le trafic d’êtres humains perdure dans le désert du Sinaï. Un an plus tard, au printemps 2013, il enquête sur le phénomène. Hier passeurs, les bédouins qui aidaient les Erythréens en exil à passer en Israël ont vu leur gagne-pain se tarir avec la mise en place de contrôles draconiens à la frontière de l’Etat hébreux. Pour compenser leur manque à gagner, ils se lancent dans un nouveau commerce : la séquestration des candidats à l’immigration. Eric Fottorino, président du jury, salue un travail « d’une grande force, bien écrit, qui nous renseigne sur un sujet tragique, méconnu du grand public comme des journalistes ».

Depuis trois ans, France Info et XXI s’associent pour soutenir les journalistes de moins de 30 ans. Créé en 2011, le prix France Info – XXI illustre la volonté de ses fondateurs de voir le reportage irriguer le journalisme : « Aller voir, au coin de la rue comme au bout du monde, apprendre à regarder, savoir raconter, telles sont les missions de ce métier », là est le principe du prix France Info-XXI.

Pour cette troisième édition, le jury était composé de : Eric Fottorino, président du jury, écrivain, journaliste et ancien directeur du Monde ; Pierre-Marie Christin, directeur de France Info ; Patrick de Saint-Exupéry, co-fondateur et rédacteur en chef de la revue XXI ; Pascal Delannoy, journaliste à France Info ; Anne-Marie Carlier, libraire à Niort ; Laurence Lacour, journaliste et éditrice ; Frédéric Laffont, grand reporter et réalisateur ; Alexandra Schwartzbrod, journaliste à Libération ; Mathilde Boussion, journaliste à XXI.