top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Grèce | “Merci les pêcheurs!”

En ligne depuis le 5 décembre 2013 - modifié le 26 janvier 2014

12 Syriens sauvés par le cargo Yalker et un bateau de pêcheurs au large de Lesbos

Dimanche 15 septembre 2012: un petit bateau essayant de rejoindre la Grèce depuis la Turquie et transportant 12 réfugiés syriens a connu des problèmes dans la nuit du 14 septembre, à 23h30 environ, aux large des côtes, après avoir frappé des rochers et que l’eau commençait à rentrer.

Témoignage publié sur le site “Welcome to Lesvos“, le 17 septembre 2013. Cliquez ici pour lire le témoignage en entier (en anglais) et pour voir toutes les photos.

Les 12 réfugiés sont tombés à l’eau. Le courant les a séparés. Certains ne savaient pas nager. Ils ont été sauvés grâce à l’aide des autres Syriens, jusqu’à l’arrivée du cargo russe “Yalker” et d’un bateau de pêcheurs à 8h30 du matin suivant, à côté de la baie de Gera. A 10h30, les gardes-côte grecs les ont amenés à Mytilène. Deux Syriens ont dû être transportés à l’hôpital. Tous étaient épuisés. Après avoir été enregistrés par les gardes-côtes, ils ont été transférés à PIKPA.  Le 17 septembre 2013, ils ont reçu des papiers et ils ont quitté l’île pour se rendre à Athènes.

Dans un email, un survivant a remercié l’équipage du Yalker. Le Yalker a répondu:

Nous sommes heureux d’avoir pu sauver des personnes! Quand un marin a vu des personnes en mer grâce à son binoculaire, il a tout de suite informé le capitaine. Nous avons commencé les opérations de sauvetage après une minute. Nous pratiquons toutes les semaines des mesures de sauvetage. C’est une affaire sérieuse. Dans ce monde, la vie humaine c’est ce que compte le plus!

A leur tour, les 12 Syriens remercient ainsi l’équipage du Yalker et les pêcheurs grecs:

saved

Photo: Marily Stroux

(traduit de l’anglais par Cristina Del Biaggio)

Avec l’autorisation de pouvoir publier la photo de Marily Stroux sur notre site, Vivre Ensemble a reçu des nouvelles concernant les 12 personnes sauvées (email de Marily Stroux du 29 novembre 2013) :

Pour votre information, deux des personnes sauvées par les bateaux sont encore en prison. La raison: juste après avoir été sauvés, les gardes-côtes grecs les ont amenés au port de Mitylène. Là, Frontex les a identifiés avant que la police grecque ai pu les enregistrer (au vue du changement de procédure, l’identification est faite dans une nouvelle prison “first reception center” à Moria). Les personnes n’ont rien pu manger ni boire… mais ont juste été identifiés.

Frontex a identifié, par leurs traducteurs, que deux d’entre eux n’étaient pas Syriens. Il s’agit des deux personnes qui ne savent pas nager et qui ont été sauvé seulement grâce au fait que les autres ont gardé leurs têtes sur l’eau pendant 10 heures.

L’un d’entre eux a travaillé en Grèce et a dû rentrer dans son pays d’origine pour assister aux funérailles de son père. Depuis il n’a pas obtenus de documents valables et il est donc retourné en Grèce…

Des histoires tragiques sur les frontières européennes.

Si ils sont libérés, nous vous en informerons.

Marily Stroux

Email reçu le 29 novembre 2013 de la part de Marily Stroux:

“Just got the good news that the two survivors, the two that the police decided that they were not Syrians, are now free!”

Merci Marily pour cette nouvelle, nous nous réjouissons aussi de la libération des deux survivants!