top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Le HCR demande à accéder aux demandeurs d’asile et aux réfugiés détenus à Nairobi

En ligne depuis le 25 avril 2014 - modifié le 4 juillet 2014

Communiqué de presse du HCR, publié sur son site, le 7 avril 2014. Cliquez ici pour lire le communiqué sur le site du HCR.

Le HCR est préoccupé par la vague d’arrestations ayant eu lieu au cours de la fin de semaine à Nairobi, au Kenya, à la suite des récentes attaques terroristes dans la capitale. Des descentes de police ont eu lieu dans le quartier d’Eastleigh où vivent la majorité des réfugiés et des demandeurs d’asile somaliens et où certaines de ces attaques terroristes ont eu lieu.

Le HCR a été informé que les personnes arrêtées sont détenues dans différents postes de police, ainsi que dans le stade de Kasarani.

Conformément à son mandat, le HCR a demandé que ses employés et ceux de ses partenaires puissent avoir accès aux réfugiés et aux demandeurs d’asile détenus. Cet accès permettra au HCR d’identifier de manière appropriée les réfugiés, les demandeurs d’asile et autres personnes relevant de sa compétence. Nous pourrons aussi fournir une assistance aux détenus et obtenir leur libération le cas échéant.

Le HCR comprend les préoccupations du gouvernement du Kenya en matière de sécurité et les mesures prises pour protéger les personnes qui vivent dans le pays, y compris les demandeurs d’asile et les réfugiés. Le HCR lance un appel aux autorités policières afin qu’elles respectent les droits de toutes les personnes arrêtées et les traitent humainement et de façon non discriminatoire.

Parmi les 550 980 réfugiés et demandeurs d’asile arrivés au Kenya, 50 800, majoritairement des Somaliens, vivent à Nairobi.

Voir aussi: