top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Courrier International / Aftonbladet | Une caméra cachée pour aider les réfugiés syriens

En ligne depuis le 12 mai 2014 - modifié le 5 août 2014

Une caméra cachée pour aider les réfugiés syriens

On aide les enfants qui ont froid, n’est-ce pas ? Une vidéo faite par une ONG transforme une partie des souffrances syriennes en version norvégienne. Enfin les Norvégiens comprennent.

Article publié par le Courrier International le 20 février 2014. Cliquez ici pour lire l’article sur le site du Courrier international. Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo.

Capture d'écran.

 

Il n’a pas de manteau, il se frotte les épaules. Le petit garçon est assis sur un banc à un arrêt de bus de la capitale norvégienne, Oslo. Vous passez à proximité, que faites-vous faites ? Pour les habitants d’Oslo, la réponse est simple : on lui donne son manteau, son écharpe ou au moins ses gants. Parmi tous les passants seulement trois ne lui ont pas proposé des vêtements pour qu’il n’ait plus froid.En réalité, explique le quotidien norvégien Aftenposten, le garçon n’avait pas perdu son manteau. C’est le bureau norvégien de l’ONG SOS Village d’Enfants qui l’a placé sur le banc et l’a filmé en caméra cachée. Ensuite, le film a été mis en ligne sur YouTube où il a été visionné par plus de 1,7 million de gens en moins de deux jours (alors que la population norvégienne est d’environ cinq millions de personnes). L’objectif de cette action ? Attirer l’attention sur une campagne en faveur des enfants syriens ayant fui leur pays à cause de la guerre civile qui dure depuis près de trois ans. Plus de 6 millions et demi de Syriens ont quitté leur pays. Beaucoup d’entre eux n’ont pas de vêtements d’hiver. Grâce au succès du film, SOS Village d’Enfants pourra les aider. Jusqu’ici, les Norvégiens ont donné plus de 200.000 euros pour aider les jeunes réfugiés syriens.

 

,