top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

ECRE | Rapport de Frontex juillet-septembre 2013

En ligne depuis le 19 septembre 2014 - modifié le 26 septembre 2014

Le plus grand nombre de personnes qui entrent dans l’UE irrégulièrement sont des Syriens

Un nouveau rapport de l’agence européenne des frontières Frontex montre que la plupart des personnes qui ont traversé irrégulièrement la frontière avec l’UE entre juillet et septembre 2013 étaient des Syriens. Les Syriens ont aussi présenté le plus grand nombre de demandes d’asile que n’importe quelle autre nationalité. Selon le rapport, 13’963 Syriens ont présenté des demandes d’asile dans le troisième trimestre de 2013, soit près du double de demandes par rapport au trimestre précédent. Plus des deux tiers des demandes ont été présentées en Suède, en Allemagne et en Bulgarie.

Commentaire publié sur le site de l’ECRE, le 28 février 2014. Cliquez ici pour lire le commentaire original (en anglais).

Selon le rapport, 42’618 migrants ont été détectées traversant la frontière avec l’UE de façon irrégulière entre juillet et septembre 2013. Près de deux fois plus que pendant la même période en 2012. L’agence souligne qu’il y a eu, pendant la même période, davantage de personnes qui ont essayé de traverser irrégulièrement les frontières maritimes de l’UE qu’au cours des moments de crise les plus importants qui ont eu lieu pendant le printemps arabe de 2011.

Le rapport indique également que, dans le troisième trimestre 2013, la frontière terrestre turco-bulgare est devenue l’un des cinq points transfrontaliers les plus utilisés par les migrants, principalement par des Syriens et des Afghans. Il y a eu une augmentation de 600% du nombre de migrants qui ont traversé la frontière bulgaro-turque par rapport à l’année précédente. Il s’agit de la plus forte augmentation au niveau de l’UE; celle-ci a été accompagnée par une augmentation des demandes d’asile. La Bulgarie a enregistré plus de 2000 demandes d’asile durant les mois de juillet-septembre 2013, ce qui correspond à une augmentation drastique par rapport à l’année précédente.

Cependant, le HCR s’est déclaré préoccupé par le faible nombre de demandeurs d’asile arrivant en Bulgarie par la frontière turque depuis le début de l’année 2014. Alors qu’il y a eu des milliers de migrants arrivant en Bulgarie dans les derniers mois de 2013, en janvier 2014 il n’y en eu que 132 migrants qui ont traversé la même frontière et 113 personnes qui sont arrivées durant les vingt premiers jours de février. L’Agence des Nations Unies est préoccupée par les mesures prises par le gouvernement bulgare pour restreindre l’accès à son territoire, dont l’arrivée de 1500 agents de police à la frontière et les plans de construction d’une clôture de 33 km.

Fin février 2014, plus de 2,4 millions de personnes ont fui la Syrie, dont la moitié sont des enfants. En comparaison, seulement 81’000 Syriens avaient cherché protection dans l’UE, ce qui ne représente que 3% du nombre total de personnes hors de leur pays.

(traduction de l’anglais de Cristina Del Biaggio)

Derniers billets publiés sur notre site sur Frontex:

Derniers billets publiés sur notre site sur la Syrie:

, ,