top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

La Cimade | Chronique illustrée de deux jours au CRA de Bordeaux

En ligne depuis le 18 octobre 2014 - modifié le 10 août 2015

Voir un centre de rétention administrative (CRA), encore un autre, on ne s’y habitue pas, à chaque fois on redécouvre l’absurdité de ce genre de lieux.

Billet de Maryse Boulard publié sur le site de La Cimade. Cliquez ici pour lire le témoignage sur le site de La Cimade.

Le CRA est neuf, en sous-sol du commissariat, trop coloré. Le bureau de La Cimade est minuscule et pleine zone de vie ce qui n’est pas sans créer une certaine gêne réciproque quand les gars vont à la douche… la télé située dans la salle de restauration est collée au mur du bureau de La Cimade. Les entretiens en écoutant BFM-TV ou les clips NRJ12 à fond sont un grand plaisir.

La porte du bureau se ferme avec un système magnétique au bruit angoissant. Le mur violet lavande est du meilleur goût mais ceci n’est que mon affaire. À trois dans le bureau, on ne peut plus se retourner, ouvrir la porte relève du twister avec les chaises, l’ordinateur dont l’écran est surdimensionné par rapport au bureau… un retenu pour traduire en plus, et on est comme des cons.

J’ai pu voir le fameux “patio” et ses fresques magnifiques destinées à faire oublier que le centre est en sous-sol; le CRA enferme donc 45 jours, oui mais en couleurs et en poésie. On peut voir le bleu étincelant du ciel et apercevoir les arbres; dommage, sur les photos, on ne voit ni les oiseaux ni les petits fleurs sauvages en bas – tout ceci n’est que peinture et non réalité… Remerciez la police aux frontières (PAF) qui en est à l’initiative. La PAF se balade en zone de vie, elle répand ses paroles bienveillantes aux personnes retenues avec un tutoiement appuyé et des gestes amicaux, tel les gardiens suisses tout droit sorti de Vol Spécial.

Détails picturaux ici, derrière les gens ou , derrière les poses.

Ceci dit, Bordeaux a un très joli palais de justice (oui, les audiences se tiennent dans les bulles coniques en bois et dedans ça donne ça), autre chose que le tribunal délocalisé dans le CRA du Mesnil-Amelot, j’vous l’dis !) mais quand il est question de trouver les infos sur les audiences du juge des libertés et de la détention, on n’est guère aidé. Après avoir vécu les aventures d’Asterix dans les 12 travaux, je suis ressortie bredouille; en fait il n’y avait pas d’audience mais l’info ne pouvait se vérifier nulle part,  j’ai mis ça sur le compte de la grève des greffier.e.s et ça serait tant mieux, mais Mélanie me disait que les bénévoles ou familles qui s’y rendent se font parfois balader (involontairement sûrement).

Voilà, c’est un CRA qui enferme et qui humilie, avec une armée d’avocats du groupe de défense local (IDE), des bénévoles en visite et en audiences, une intervenante au taquet dont le ministère de l’Intérieur croit qu’une intervention de 10 heures hebdomadaires suffit (2 heures par jour…), un peu plus et La Cimade va se faire surnommer “bonjour au-revoir”.

Derniers billets publiés sur notre site concernant la situation des réfugiés en France:

Derniers billets publiés sur notre site concernant la problématique de la détention administrative:

,