top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

LaRotative.info | France: Quand l’État s’acharne à expulser

En ligne depuis le 18 octobre 2014 - modifié le 31 janvier 2015

Charmant est congolais, il vit depuis 2010 en France où il a eu une petite fille. Après avoir refusé plusieurs fois de monter dans l’avion alors qu’il devait être expulsé, il a subi diverses violences policières et finalement été emprisonné. A nouveau détenu en centre de rétention administrative, il dénonce aujourd’hui les violences dont il a été victime et demande la régularisation de sa situation. Voici son témoignage.

Témoignage publié sur le site LaRotative.info, le 14 juillet 2014. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site La Rotative.

Le 13 juillet, les policiers me sortent du Centre de rétention administrative (CRA) pour me faire embarquer dans un vol Air France à 10h35 à Roissy-Charles-de-Gaulle. Je suis à nouveau sanglé de toutes parts et amené dans l’avion. Là, je commence à pleurer et crier. Je demande de l’aide aux passagers, précisant que je serai en danger au Congo. Des personnes se lèvent alors, protestent et vont voir le pilote. Les policiers me mettent du papier dans la bouche pour que je cesse de protester. Ils n’oublient pas de me coller quelques coups dans le visage et dans les côtes. J’en souffre encore. De nombreuses personnes protestent et les policiers finissent par me faire descendre de l’avion. Je suis alors ramené au CRA.

Derniers billets publiés sur notre site concernant l'expulsion:

, , ,