top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Migreurop | Espagne: La modification de la loi présentée par le Parti Populaire est contraire au droit international

En ligne depuis le 23 octobre 2014 - modifié le 27 octobre 2014

La modification de la loi sur les étrangers espagnole proposée dans les derniers jours par le Parti Populaire, selon laquelle les personnes qui traversent la frontière de Ceuta et Melilla sans autorisation “seront repoussées, afin d’empêcher leur entrée en Espagne” n’est pas conforme au droit international, et en particulier au principe de non-refoulement. C’est ce que rappellent les organisations espagnoles membres du réseau Migreurop dans un communiqué de presse publié le 23 octobre. Le Parti Populaire a proposé cette modification législative pour mettre fin aux débats qui concernent les refoulements de migrants à la frontière entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Le 15 octobre, l’ong Prodein avait rendue publique une vidéo qui montrait les coups donnés par des agents de la Guardia Civil  à un jeune subsaharien, avant de le retourner aux autorités marocaines sans qu’il puisse avoir accès à une procédure d’asile. Selon les organisations de défense des droits humains, cette pratique est habituelle.

Communiqué de presse publié sur le site de Migreurop Espagne, le 23 octobre 2014. Pour lire le communiqué de presse en langue originale, cliquez ici.

Voir aussi:

, , , ,