top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

France info | Quand l’Australie exporte ses migrants au Cambodge

En ligne depuis le 3 décembre 2014

Nombreuses manifestations ces derniers jours dans plusieurs villes australiennes après la signature d’un accord unique au monde. Celui qui organise le transfert des réfugiés en Australie vers le Cambodge. En échange d’une aide de 28 millions d’euros.

Cliquez ici pour consulter la page dédiée à ce sujet sur le site de France info et ci-dessous pour écouter le reportage radio.

Australie-Cambodge

L’Australie a eu du mal à trouver un pays pour accueillir ses réfugiés. Seul le Cambodge a accepté, séduit par les 28 millions d’euros de compensation. Un pays pauvre et corrompu, mais Scott Morrison, le ministre australien de l’Immigration, estime, je cite, que le Cambodge a fait beaucoup de progrès, et qu’il faut lui donner une chance”. Une affirmation qui ne convainc personne dans le cortège de la manifestation. Sophi, une réfugiée cambodgienne, a été accueillie à bras ouverts par l’Australie en 1983: L’Australie doit accueillir ces réfugiés qui ont quitté leur pays à cause de la guerre. Le Cambodge est trop pauvre, il ne peut pas les prendre en charge. Le gouvernement cambodgien fait ça pour l’argent, j’espère qu’il le dépensera pour les réfugiés, mais je ne crois pas”. 

Derniers billets publiés sur notre site sur la situation des réfugiés en Australie: