top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Elisa-Asile | Maintien de l’opposition à la construction d’un lieu de détention pour les requérant-e-s d’asile

En ligne depuis le 27 janvier 2015 - modifié le 2 février 2015

Communiqué de presse de l’association Elisa-Asile, du 26 janvier 2015.

Aéroport de Genève: Elisa-Asile maintient son opposition à la construction d’un lieu de détention pour les requérant-e-s d’asile

Suite à la décision du Tribunal administratif fédéral (TAF), l’association Elisa-Asile recourt auprès du Tribunal fédéral (TAF) contre la construction d’un lieu de détention pour les requérant-e-s d’asile à l’Aéroport international de Genève.

Pour rappel, le projet d’agrandissement de la zone de transit internationale (Aile Est) implique la démolition des locaux dans lesquels sont actuellement retenues les personnes qui déposent une demande d’asile à l’aéroport de Genève. Ces locaux seront remplacés par un centre entièrement clôturé, placé sur la commune de Meyrin et éloigné de la zone de transit.

Soutenue par un avis juridique du HCR, l’association Elisa-Asile estime que le bâtiment prévu pour les requérant-e-s viole en particulier la «Convention relative au statut des réfugiés» qui interdit la détention des requérant-e-s d’asile. En effet, ces personnes ne sont coupables d’aucun délit, elles sollicitent une protection de notre pays contre des violences dont elles sont les victimes.

Dans un arrêt du 2 décembre 2014 (A-6883/2013), le TAF ne s’est pas prononcé sur le fond. Il a déclaré le recours irrecevable, estimant qu’Elisa-Asile n’avait pas qualité de partie pour s’opposer à cette construction. Cependant, pour l’association, l’éloignement du centre projeté et l’accès limité aux requérant-e-s d’asile rendra beaucoup plus difficile l’assistance juridique déployée à l’aéroport de Genève. C’est à ce titre qu’Elisa-Asile estime avoir qualité pour recourir.

Tout en regrettant que son appel retarde les projets de construction de l’aéroport de Genève, notre association ne voit pas d’autre alternative que de recourir auprès de la plus haute instance judiciaire de notre pays: le Tribunal fédéral.

Plus d’information auprès de Jasmine Caye au 079 479 07 99 – Michel Ottet au 078 649 10 08 – Élodie Debiolles, Léonard Micheli et Marisa Pardo au 022 733 37 57.

Derniers billets publiés sur notre site sur la problématique des aéroports:

 

, ,