top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Slate.fr | Camps nazis, bunkers, églises: les nouveaux logements pour demandeurs d’asile en Europe

En ligne depuis le 22 mars 2015

Depuis quelques années, des alternatives privées ou détonantes pour accueillir les demandeurs d’asile voient le jour en Europe. Face à l’absence de volonté politique des Etats en matière d’intégration, les élans solidaires, comme les dérives les plus douteuses, apparaissent.

Article de Mathieu Maritiniere (cofondateur du collectif de journalistes indépendants We Report), paru sur Slate.fr, le 21 mars 2015. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site Slate.fr.

Bunker de Châtelaine (Genève). Photo: Alberto Campi, 2015.

Bunker de Châtelaine (Genève). Photo: Alberto Campi, 2015.

Le phénomène n’est pas seulement allemand, mais se manifeste dans toute l’Europe. En Suisse, une vingtaine de bunkers militaires antinucléaires ont été ouverts pour des demandeurs d’asile.

Sans fenêtres ni lumière naturelle, les requérants suisses, en majorité des Erythréens ayant souvent subi des tortures, y résident parfois depuis plus d’un an. Bruit assourdissant de la ventilation et respiration difficile, les conditions sous-terraines sont terribles.

«Il y a deux douches et six toilettes pour une centaine de résidents. Les néons sont allumés toute la nuit, beaucoup ont des problèmes aux yeux», explique Antoine, de l’association suisse Agora, l’une des rares structures habilitées à visiter les bunkers du canton de Genève, interdits aux journalistes.

Pour continuer la lecture de l’article, cliquez ici.

Derniers billets publiés sur notre site sur la problématique du logement pour demandeurs d'asile:

,