top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

SEM | Asile: statistiques d’octobre 2015

En ligne depuis le 13 novembre 2015 - modifié le 15 novembre 2015

Communiqué de presse du Secrétariat d’Etat aux migrations

 Asile : statistiques d’octobre 2015 – Lien vers le communiqué et les statistiques sur le site du SEM

Berne-Wabern, 13.11.2015 – En octobre 2015, 4750 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 206 de plus qu’en septembre. Le nombre de demandes de ressortissants érythréens a connu une nouvelle baisse considérable par rapport au mois précédent, tandis que celui des demandes déposées par des Afghans a augmenté. La route migratoire du sud-est prend de plus en plus d’importance, pour la Suisse aussi, bien que le nombre de nouvelles demandes enregistrées dans notre pays reste modéré par rapport à la moyenne européenne. La situation est toujours aussi tendue, tant en Europe que dans notre pays.

A fin octobre, 28’962 personnes avaient déposé une demande d’asile en 2015. Le nombre de demandes de ressortissants Erythréens (599) a chuté de 57% entre septembre et octobre. Cette baisse résulte vraisemblablement des tempêtes automnales en Méditerranée, qui rendent la traversée plus difficile. En octobre, les principaux pays de provenance des requérants d’asile étaient l’Afghanistan (1533 demandes, soit 875 de plus qu’en septembre), la Syrie (621 demandes, -292) et l’Erythrée (599 demandes, -788). De plus, une hausse de plus de 100 demandes a été enregistrée concernant l’Irak (519 demandes, soit +170) et le Sri Lanka (212 demandes, +105).

Situation en Europe

L’augmentation des demandes d’asile déposées par des Afghans s’explique principalement par l’instabilité persistante constatée dans cet Etat de provenance et par la situation tendue qui règne dans d’importants pays de premier asile et de transit. La route migratoire par la Turquie, la Grèce et les Balkans a nettement gagné en importance en 2015, devenant ainsi le principal itinéraire des personnes cherchant asile en Europe de l’Ouest. Depuis le début de l’année, plus de 600’000 migrants ont ainsi débarqué en Grèce en provenance de la Turquie. Or la Suisse ne figure toujours pas parmi les pays de destination privilégiés des personnes empruntant cette route. A l’échelle européenne, l’augmentation du nombre de demandes d’asile déposées en Suisse reste modérée. L’Autriche, par exemple, a enregistré 10’632 nouvelles demandes d’asile au mois d’octobre 2015, la Norvège 8666 et la Suède 39’181.La situation dans le domaine de l’asile est actuellement très volatile et plusieurs scénarios sont envisageables à court terme. Il n’est donc pas possible de formuler des prévisions fiables. Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), en étroite collaboration avec les cantons, a augmenté le nombre de ses places d’hébergement, les faisant passer de 2300 ce printemps à 4300 ces prochains jours.En octobre 2015, le SEM a réglé 2193 demandes d’asile en première instance. Il a ainsi rendu 814 décisions de non-entrée en matière en vertu de l’accord d’association à Dublin, accordé l’asile à 434 personnes et prononcé 433 admissions provisoires. Le nombre de demandes en suspens en première instance a augmenté de 2686 unités pour atteindre 23 659 (+13%). Au cours de la période sous revue, 816 personnes ont quitté notre pays ou ont été rapatriées, soit 63 de plus que durant le mois précédent. La Suisse a présenté 1512 demandes de prise en charge à d’autres Etats Dublin et procédé à 213 transferts vers l’Etat Dublin responsable. Elle a, pour sa part, reçu 206 demandes de prise en charge; 39 personnes ont été transférées sur son territoire.