top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

RTS | Tramelan va accueillir 100 requérants d’asile supplémentaires

En ligne depuis le 5 décembre 2015

Dans le Jura bernois, la commune de Tramelan va accueillir une centaine de requérants d’asile supplémentaires dès la semaine prochaine. Ce village en abrite déjà 200 actuellement.

Reportage d’Alain Arnaud, diffusé sur les ondes de la RTS, le 4 décembre 2015.  Cliquez ici pour écouter le reportage sur le site de la RTS.

Waiting for "le Train du Jura", Tramelan, 2008. Photo: SnapDoc/flickr

Waiting for “le Train du Jura”, Tramelan, 2008. Photo: SnapDoc/flickr

La commune de 4400 habitants en abrite déjà environ 200 dans son centre d’hébergement, mais a décidé, à la demande du canton, d’ouvrir un centre dans l’abri PC de sa patinoire. Il pourra accueillir une centaine de requérants, surtout des hommes seuls, érythréens, syriens et afghans.

La plupart de ceux qui s’installeront à Tramelan logent aujourd’hui sous des tentes à Lyss. Le canton de Berne a jusqu’à mi-décembre pour démonter ces structures.

Fierté communale

“Nous avons une volonté d’ouverture, d’accueil et de solidarité, nous sommes fiers de cette démarche”, déclare Philippe Augsburger, maire de Tramelan, qui est convaincu que la plupart des habitants de sa commune sont favorables à cette démarche.

Et d’ajouter que le soutien du canton n’est aucunement le moteur de cet engagement. “Le canton de Berne nous soutient pour ce qui est de l’aménagement du local PC et de l’encadrement. Il nous alloue une allocation mensuelle qui n’est pas négligeable, mais qui n’est évidemment pas déterminante dans notre choix d’accueillir des réfugiés”.

Derniers articles publiés sur notre site concernant la problématique de l'hébergement:

,