top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Libération |  L’Union européenne va-t-elle vendre son âme à Erdogan?

En ligne depuis le 1 avril 2016

L’accord entre Bruxelles et la Turquie, s’il devait être ratifié, serait une victoire pour le sultan d’Ankara au nom d’un consensus construit pour satisfaire les dirigeants xénophobes de certains pays d’Europe centrale, alors même que le gouvernement turc n’est pas respectueux du droit.

Article de Kendal Nezan, Président de l’Institut kurde de Paris, publié dans Libération le

S’il devait être ratifié dans ses modalités annoncées, l’accord conclu avec Ankara par les dirigeants de l’Union européenne sur la crise des réfugiés serait moralement choquant, politiquement désastreux et, dans la pratique, contre-productif. Il est choquant à plusieurs titres. Comment le continent le plus prospère du globe, qui ne cesse, au nom des valeurs démocratiques qui fondent son identité, de donner des leçons de droits de l’homme à la Terre entière, peut-il abdiquer face à l’afflux d’un million de réfugiés représentant à peine 0,2% de sa population? Et cela, alors que le modeste Kurdistan irakien, peuplé de 6 millions d’habitants, accueille sur son sol, au nom des principes d’humanité, 1,8 million de réfugiés et déplacés à majorité arabe sunnite, mais aussi chrétiens et yézidis, fuyant la barbarie de Daech ou que le petit Liban, éprouvé par des guerres, héberge plus d’un million de Syriens, et que la pauvre Jordanie en abrite 700’000? Même l’Iran des ayatollahs a accueilli en son temps 3 millions de réfugiés afghans.

Cliquez ici pour continuer la lecture de l’article.

,