top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Communiqué Perce-Frontières | Rénovation du foyer Frank-Thomas: une victoire du bon sens à confirmer

En ligne depuis le 17 juillet 2016

Communiqué de presse du collectif Perce-Frontières, du 17 juillet 2016

Vendredi 15 juillet 2016, le département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS) a annoncé par voie de presse la rénovation du foyer Frank-Thomas pour permettre son exploitation jusqu’au 31 décembre 2019. Il semblerait donc que le bon sens se soit finalement imposé, puisque cette décision rejoint la position que nous défendons depuis deux mois.

Le Collectif Perce-Frontières tient à saluer une première victoire, obtenue par la mobilisation des habitant.e.s et grâce à un soutien important de la société civile.   Pour que cette victoire soit également celle des habitant.e.s qui l’ont rendue possible, il reste à confirmer l’engagement des autorités. Elles ont annoncé que «les résidents pour lesquels aucune autre solution de logement définitive n’aura été trouvée dans l’intervalle, pourront reprendre leur chambre à Frank-Thomas.» Nous attendons donc que toutes les anciennes habitant.e.s forcées de déménager aient pu regagner leur chambre à Frank-Thomas dans de meilleures conditions, sinon les mêmes.

Certains habitants n’ont cependant toujours aucune solution de relogement et pourrait se retrouver à la rue dans les jours à venir. Le climat de tension entretenu par les autorités se maintient malheureusement – l’eau et l’électricité ont été coupées avant même de prévenir les habitants – et fait craindre pour la suite. Nous espérons à nouveau qu’un peu de bon sens puisse éviter une expulsion par la force des derniers résident.e.s.

Par ailleurs, il est nécessaire que l’Hospice général s’efforce de communiquer avec les habitant.e.s quant à la durée des travaux et le retour possible à Frank-Thomas. Jusqu’ici, et maintenant qu’il est assuré que les habitant.e.s pourront revenir dans le foyer, l’Hospice général doit permettre que leurs affaires soient conservées puisqu’il leur ait interdit de déménager avec à Appia.

Le collectif Perce-Frontières remercie toutes les personnes et organisations qui ont permis cette première victoire, et vous invite une fois encore à partager un repas canadien dans la cour du foyer le mercredi 20 juillet 2016 à 19h30.

, ,