top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

swissinfo.ch | La difficile intégration professionnelle des réfugiés en Suisse

En ligne depuis le 24 octobre 2016

Toute une série de programmes visant à faciliter l’accès du monde du travail aux réfugiés ont été lancées récemment. Les résultats sont toutefois pour l’heure insuffisants.

Article de Luca Beti, publié initialement par Azione, et traduit et publié ensuite sur swissinfo.ch, le 23 octobre 2016. Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site swissinfo.ch.

Vestes de maçons sur le dos, manches retroussées et cheveux couverts de poussière, les onze réfugiés écoutent attentivement les explications de leur professeur. Ils sont ici pour suivre un programme d’intégration professionnelle d’une durée d’un an qui doit leur ouvrir les portes de l’apprentissage dans le secteur de la construction. «Je suis Afghan et je vis depuis quatre ans en Suisse», explique Nasari, rencontré dans un hangar de l’école professionnelle pour maçons de Sursee, dans le canton de Lucerne. «Je veux obtenir le certificat fédéral de capacité, gagner ma vie et, à l’avenir, fonder une entreprise de construction», poursuit-il.

Le programme a été lancé en 2014 dans le canton de Lucerne en collaboration avec la Société des entreprises de construction lucernoise, l’organisation à but non lucratif ENAIP et l’école professionnelle de Sursee. Il a jusqu’ici connu un certain succès, même si des difficultés sont apparues au départ. «Il n’a pas été facile de trouver une place d’apprentissage pour tout le monde dans une entreprise de construction de la région. Il y avait parfois des préjugés de la part des chefs d’entreprise à l’égard des requérants d’asile», se souvient Patrik Birrer, directeur du centre de formation de Sursee.

Cliquez ici pour lire l’article complet sur le site swissinfo.ch.

Dessin de Ambroise Héritier

Dessin de Ambroise Héritier

Voir aussi le préjugé “Oisiveté?” de notre brochure

Il y a ce qu’on dit sur les réfugiés. Et il y a réalité.

“Travail sur appel, contrats précaires, salaires très bas… Qui profite de qui?”
Découvrez la réponse en cliquant ici.

Derniers billets publiés sur notre site concernant la problématique du travail des personnes relevant du domaine de l'asile:

 

,