top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

ODAE | Rapport: «Femmes – Fuite – Asile: La situation des femmes et des filles pendant la fuite et la procédure d’asile suisse»

En ligne depuis le 5 décembre 2016

Le nouveau rapport spécialisé de l’Observatoire suisse du droit d’asile et des étrangers s’intitule «Femmes – Fuite – Asile: La situation des femmes et des filles pendant la fuite et la procédure d’asile suisse» et a été publié en novembre 2016.

Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour télécharger le rapport en français.
odae_femmesfuiteasile

Commentaire de l’ODAE romand, publié sur leur site le 1er décembre 2016:

Près de la moitié des plus de 60 millions de personnes se trouvant en fuite dans le monde sont de sexe féminin. Ce rapport relate les obstacles auxquels les femmes et les filles sont confrontées pendant leur fuite, puis lors de leur procédure d’asile en Suisse. L’Observatoire suisse déplore que la situation spécifique des femmes ne soit que peu prise en compte par les autorités migratoires et qu’il en résulte fréquemment des décisions négatives sur leurs demandes d’asile. En ce qui concerne les motifs d’asile, l’autorité remettrait en cause la crédibilité des dires des requérantes: les motifs de fuite spécifiquement associés aux femmes (comme les mutilations génitales féminines) seraient trop souvent catalogués comme étant des problèmes privés et les autorités reprochent régulièrement aux femmes de ne pas s’être adressées aux autorités locales pour obtenir une protection. Ce rapport pointe également du doigt les conditions d’hébergement et d’accueil des femmes en Suisse qui souffriraient d’un net manque d’intimité, conséquence d’une mixité trop fréquente. L’accessibilité à un encadrement psychologique, voire psychiatrique régulier serait impossible dans les centres fédéraux sauf cas d’urgence (lors d’une tentative de suicide par exemple).

,