top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Drôles de news | Qui a écrit?

En ligne depuis le 9 juillet 2017

«L’année passée, nous nous sommes réjouis de l’acceptation de la révision de la loi sur l’asile. L’accélération des procédures d’asile dès 2019 amènera des améliorations fondamentales. En attestent les résultats de notre centre-test à Zurich.»

Non, non, ce n’est pas le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM), à qui appartient le fameux centre fédéral de Zurich. Mais bien l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) dans la lettre d’accompagnement de son dernier rapport d’activités. L’OSAR a certes obtenu le mandat du SEM pour mettre en place la défense juridique des procédures accélérées dans ce centre-test. Mais il faudrait peut-être lui signaler que les types qui rendent les décisions travaillent en réalité pour le SEM, car la confusion semble de plus en plus facile.

Aldo Brina

, ,