top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Drôle de News | Bateau anti-migrant. La croisière s’amuse?

En ligne depuis le 4 décembre 2017 et publié dans

«Aujourd’hui, Defend Europe vient de terminer sa première mission», annonçait le 18 août dans un communiqué le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire (GI). Ses membres, issus de toute l’Europe, s’étaient donnés pour mission d’enrayer les traversées de la Méditerranée par les migrants quittant la Libye. Bloquer le passage des bateaux, appeler les gardes-côtes libyens pour que ceux-ci les récupèrent, empêcher les navires affrétés par les ONG de leur porter secours : la «mission» du mouvement xénophobe composé de militants de toute l’Europe a connu quelques déboires.

Parti début juillet, leur bateau a été bloqué dans le canal de Suez, puis à Chypre où les «identitaires» ont été accusés de faux et usage de faux ainsi que de trafic d’êtres humains: cinq membres de l’équipage, des Tamouls, ont dû payer leur voyage et auraient déposé une demande d’asile sur l’île. Le navire est aussi resté bloqué cinq jours au large des côtes tunisiennes, la forte mobilisation des syndicats de pêcheurs ayant convaincu les autorités tunisiennes de refuser l’accès aux ports du pays au C-Star (Le Monde, 07/08/17).

Sa «mission» n’a véritablement commencé que le 11 août « et a essentiellement consisté à tourner autour des bateaux des ONG» en leur adressant des messages radio, relève l’AFP. Le 11 août étant aussi la date à laquelle la marine libyenne a étendu sa zone d’intervention et sérieusement menacé les bateaux des ONG opérant au large.

Les «identitaires»  pourront toujours se vanter d’avoir réussi leur «mission»…

Camille Giraut/SMA