top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Coordination asile.ge | Le Parlement genevois a voté. Au Conseil d’Etat d’agir pour résoudre des situations administratives absurdes

En ligne depuis le 19 septembre 2019 - modifié le 7 octobre 2019

Source: Coordination asile.ge

Vendredi 13 septembre, le Grand Conseil genevois a accepté deux motions et une pétition qui visent à améliorer les conditions de vie de personnes venues chercher refuge en Suisse. Des mobilisations importantes ont eu lieu à Genève pour soutenir des populations qui ont vu leurs conditions de vie se dégrader. Il s’agit notamment de la communauté érythréenne grandissant les rangs des personnes déboutées sans qu’une possibilité de retour ne soit envisageable. La coordination asile.ge, auteure de la pétition, demande aujourd’hui au Conseil d’État d’agir à partir de ces textes validés par le Grand Conseil.

Le communiqué de presse a été publié le jeudi 19 septembre 2019 sur son site.

La Coordination asile.ge salue l’acceptation par le Grand Conseil genevois de deux motions et d’une pétition favorables aux personnes en demande d’asile. La Coordination asile.ge attend maintenant les mesures concrètes qui seront prises par le Conseil d’Etat pour apporter des solutions humaines et pragmatiques aux situations jugées inacceptables par les représentant-e-s du peuple genevois.   

Le vendredi 13 septembre 2019, deux motions et une pétition portant sur la politique d’asile ont été adoptées par une majorité du Grand Conseil genevois. Ces textes concernent l’accompagnement socio-éducatif des demandeurs d’asile jusqu’à 25 ans (M 2524), la facilitation de l’insertion professionnelle et l’octroi d’un permis de séjour aux personnes déboutées de l’asile dont le renvoi n’est pas réalisable (M 2526), ainsi que le droit de rester pour les Erythréennes et les Erythréens (P 2066).

Les associations qui composent la Coordination asile.ge sont aux premières loges pour témoigner de la détresse des jeunes personnes en demande d’asile concerné-e-s par ces textes. Ils et elles ont fui leur pays d’origine et ont fourni d’importants efforts pour construire leur avenir en Suisse. En raison du moment charnière dans lequel ils et elles se trouvent, leur insertion doit être soutenue par des mesures particulières jusqu’à 25 ans au moins. De plus, après des années de séjour à Genève, certain-e-s sont confrontés à des décisions fédérales de renvoi qui sont en décalage total avec leurs efforts d’intégration et qui ne pourront de toute façon pas être appliquées (entre autres : aucun renvoi forcé vers l’Erythrée). Il est donc dans l’intérêt de tou-te-s les Genevois-e-s de trouver des solutions et de les soutenir !

C’est maintenant au Conseil d’Etat de jouer. Il ne peut pas ignorer ces textes comme il tente de le faire avec la motion contre le centre fédéral du Grand-Saconnex (M 2489), elle aussi acceptée par le Grand Conseil.  La Coordination asile.ge se met à disposition du Conseil d’Etat pour la recherche de solutions et lui a écrit dans ce sens. Elle suivra de près l’action que le Conseil d’Etat doit maintenant déployer, conformément à la volonté du Grand Conseil.


En relation avec cet article

, , ,