top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Chronique Suisse | du 16 septembre au 16 novembre 2019

En ligne depuis le 28 janvier 2020 et publié dans - modifié le 6 février 2020

16 septembre
À Fribourg, la plateforme web FRintegration.ch entend favoriser l’employabilité des personnes relevant du domaine de l’asile. Elle informe régulièrement les patron- ne-s des profils des candidats en recherche d’emploi ou de formation et leur permet d’annoncer des postes de travail, de formation ou de stage. Cette initiative est issue d’un groupe de travail composé d’un entrepreneur, de l’Union patronale et du Service de l’action sociale du canton de Fribourg.

2 octobre
Le Conseil d’État genevois a rendu publics les résultats d’une étude de la Haute école de travail social du canton de Genève (HETS-Genève) sur la situation des enfants et des jeunes migrant-e-s à Genève. Mandatée pour évaluer les besoins spécifiques des requérants d’asile mineurs non accompagnés (RMNA) auxquels l’État de Genève doit répondre dans la mesure où ces jeunes sont sous sa responsabilité, la HETS a travaillé à partir des témoignages des jeunes et entendu les différents acteurs qui les côtoient. Ses recommandations recoupent celles qui avaient déjà été formulées dans divers rapports, notamment l’audit de la Cour des comptes. Le Conseil d’État a également présenté un plan d’action promis d’ici la fin de l’année un dispositif de prise en charge coordonné des jeunes RMNA de 16 à 25 ans. Les acteurs associatifs et solidaires, notamment emmenés par le Collectif des assises créé au printemps 2019, restent mobilisés.

15 octobre
Le Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population (SFM) publie une étude sur la politique migratoire helvétique, s’intéressant en particulier aux marges de manœuvre cantonales dans les domaines de l’intégration, de la protection contre la discrimination, de l’asile, de l’admission et de la naturalisation. L’étude révèle que l’orientation politique des cantons constitue le facteur explicatif le plus net des importantes disparités de pratiques administratives. Ceci, alors que des priorités convergentes ont été fixées, notamment au sein des Programmes d’Intégration cantonaux (PIC).

18 octobre
Terre des femmes Suisse dénonce l’absence de protection pour les femmes réfugiées en Suisse. Dans un rapport intitulé « Des femmes livrées à leur sort plutôt qu’accueillies », elle revient sur une publication de la Confédération. Les autorités y reconnaissent pour la première fois qu’une perspective de genre et des mesures appropriées sont nécessaires pour prévenir la violence contre les femmes et pour soutenir les personnes concernées dans la procédure d’asile en Suisse. Terre des femmes y pointe de nombreux manques et émet des recommandations afin que la Suisse se conforme à ses obligations découlant de la Convention d’Istanbul. (voir p. 27)

6 novembre
La Cour européenne des droits de l’homme a contesté une décision suisse visant à renvoyer un ressortissant afghan converti au Christianisme. Le jeune homme
d’ethnie hazara, arrivé en Suisse en 2014, avait en effet déposé une demande d’asile en raison de sa conversion au Christianisme et du climat d’insécurité dans son pays. Mais celle-ci avait été rejetée par le SEM qui estimait que les motifs invoqués n’étaient pas crédibles, et ce, bien que sa conversion ait été confirmée. Les juges avaient conclu que le requérant ne serait pas exposé à un préjudice grave en cas de renvoi. (Le Temps, 06.11.2019)

6 novembre
Le dernier rapport de la Commission suisse de la prévention de la torture (CNPT) épingle la Suisse. Chaque année, environ 20 enfants sont emprisonnés dans l’attente de leur expulsion, leur demande d’asile ayant été rejetée. Pour la CNPT, la conclusion est sans appel. « Dans le contexte de la migration, la détention de mineurs, accompagnés ou non accompagnés par un adulte, est jugée inadmissible eu égard au principe de l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit primer sur le statut d’immigration.» La Suisse, malgré de vives critiques, refuse d’interdire cette pratique. (Swissinfo, 06.11.2019)

9 novembre
Afin de dénoncer les conditions de vie des demandeurs d’asile en Libye, en Grèce et en Suisse, mais aussi l’isolement et les discriminations dans les camps d’asile, environ un millier de personnes ont manifesté sous l’impulsion du Migrant Solidarity Network. Plusieurs réfugiés ont pris la parole. Pour la Suisse, la situation dans les centres fédéraux a été fustigée. (Tribune de Genève, 09.11.2019)

16 novembre
5 ans après l’incendie du foyer des Tattes qui avait coûté la vie à un requérant d’asile érythréen et blessé plus de 40 hommes qui y logeaient, Solidarité Tattes organisait une manifestation en mémoire des sinistrés. Une plaque commémorative a été fixée sur le bâtiment où a eu lieu l’incendie. Quelque 250 personnes ont également défilé pour dénoncer un déni de justice envers les sinistrés, mais aussi les conditions d’accueil en Suisse et à Genève réservées aux personnes migrantes. (Tribune de Genève, 16.11.2019)

Page réalisée par Daniela Camelo
Sources: presse romande, Migreurop, asile.ch