top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Europe must act | 10 jours d’activisme. 4 ans d’accord UE-Turquie

En ligne depuis le 18 mars 2020

18 mars.Europe Must Act, initiative d’Action for Education, qui œuvre pour soutenir les demandeurs d’asile dans les îles grecques, lance la campagne «10 jours d’activisme» en ce jour qui marque le 4ème anniversaire de l’accord passé entre Union Européenne et la Turquie. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de l’ONG Choosehumanity.

www.europemustact.org (site Web du groupe de campagne)
www.europemustact.org/10days (site web 10 jours d’activisme)

www.facebook.com/events/3611434338897920/ – Événement Facebook / 10 jours d’activisme

Communiqué, 18.03.20

Europe Must Act, regroupement auquel Choosehumanity s’associe, lance la campagne « 10 jours d’activisme »  en ce jour qui marque le 4ème anniversaire de l’accord passé entre Union Européenne et la Turquie

Cette action donne suite à une lettre ouverte signée par plus de 140 ONG, plus de 63 000 personnes et 10 députés européens, demandant la décongestion immédiate des îles de la mer Égée. La campagne « 10 jours d’activisme » se veut une manifestation virtuelle qui répond aux mesures de sécurité mise en place en cette période de pandémie, restreignant ainsi les rassemblements publics.

Dans les îles de la mer Egée, les conditions de vie restent critiques, situation dramatique que la propagation du Cornavirus contribue à affaiblir plus encore.

Les « 10 jours d’activisme » prendront place jusqu’à la réunion du Conseil de l’Union Européenne, les 26 et 27 mars prochain. A ce moment, Europe Must Act remettra sa pétition à Mme Ursula von der Leyen, M. Charles Michel, ainsi qu’aux chefs d’État européens (Suisse et Angleterre incluses). Une lettre ouverte et une pétition appelant nos dirigeants à adopter une politique migratoire plus humaine et respectueuse des droits humains.

Pendant 10 jours, les manifestants virtuels publieront sur les réseaux sociaux des photos en lien avec le thème du jour de la campagne, lié aux problèmes rencontrés par les réfugiés fuyant leur pays et arrivant en Grèce. L’objectif des photos est de souligner le privilège relatif des droits des citoyens en Europe et le non-accès aux droits de l’homme les plus élémentaires pour les requérants d’asile.

«Tous les pays d’Europe doivent porter le fardeau qui pèse actuellement sur la Grèce», a déclaré Jacob Warn, coordinateur d’Action for Education dans les îles de la mer Egée. «Après des années de surpeuplement et de lenteur chronique des procédures d’asile, la menace supplémentaire de coronavirus entraînera désormais des pertes massives de vies, à moins que les gouvernements européens n’agissent de manière pertinente».

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord entre l’UE et la Turquie le 18 mars 2016, des dizaines de milliers de demandeurs d’asile vivent dans des conditions désastreuses dans les camps des îles de la mer Égée. À l’heure actuelle, plus de 42 000 demandeurs d’asile résident dans des camps prévus pour 6 178 personnes. Par eux 34% sont des enfants.

Plus tôt ce mois-ci, une escalade de la crise politique a vu des milliers de migrants tenter de pénétrer en Europe, à la frontière terrestre à Evros ou par voie maritime en direction des îles. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a réagi en introduisant des mesures d’urgence, et a suspendu le droit d’asile pour une période de 1 mois. Depuis lors, des centaines de demandeurs d’asile nouvellement arrivés sont confinés de facto dans des centres de détention, dans des conditions indicibles. Les groupes de défense des droits de l’homme considère que cette mesure constitue une violation du droit international humanitaire. Des ONG humanitaires travaillant sur les îles ont également été victimes de violence et de menaces. À Lesbos, des ONG, dont Médecins sans frontières, ont été contraintes de suspendre temporairement leurs opérations à la suite des violences dirigées contre des travailleurs humanitaires. Un énorme incendie a détruit le centre communautaire, One Happy Family tenu par une association suisse. À Samos, des voitures et des appartements d’ONG ont été attaqués. À Chios, un important entrepôt empli de vêtements et d’autres biens de première nécessité a été incendié. Le camp de Vial quant à lui, a été inaccessible pendant plusieurs jours, tant pour les bénévoles que pour les travailleurs grecs, des locaux bloquant la route en guise de protestation. Un isolement terrible pour les réfugiés du camp, isolement prolongé aujourd’hui en raison du Coronavirus.

Ces derniers jours, la propagation du Coronavirus a fait craindre qu’une catastrophe sanitaire ne se déclenche. Alors que le nombre de cas confirmés en Grèce augmente, de nouvelles mesures ont été mises en place pour limiter la circulation des demandeurs d’asile dans les villes. Pourtant, sans accès adéquat aux soins dans les camps, de telles restrictions ne font pas sens. Les hôpitaux locaux ne disposent pas d’installations adéquates, alors la combinaison de facteurs tels que proximité et manque d’accès à l’hygiène contribuera sans doute à alimenter une propagation rapide du virus. La semaine dernière, MSF a demandé à ce que les camps soient immédiatement évacuées, alors que d’autres en appellent à la fermeture des îles grecques en stoppant le trafic qui les relie au continent ou à la Turquie.

«Après 5 ans de politique négligente, l’Europe doit agir selon ses valeurs pour défendre les droits de l’homme des réfugiés», explique Matthias Mertens, coordinateur de la campagne Europe Must Act. «La Grèce n’est pas un« bouclier », comme l’a affirmé la présidente européenne lors d’une récente conférence de presse, mais un lieu de droit et un passage sûr. Nous avons besoin d’actions, et non de discours froids et vide de sens.

Contact et liens clés

Matthias Mertens, coordinateur de la communication de campagne, Europe Must Act
bonjour@europemustact.org /

Jacob Warn, coordinateur de programme, Action for Education
info@actionforeducation.co.uk / +44 7515 110 657 / +30 6944 205 278

En Suisse : Mary Wenker, présidente de Choosehumanity
contact@marywenker.com / +41797075378

Europe Must Act est une initiative d’Action for Education, qui œuvre pour soutenir les demandeurs d’asile dans les îles grecques.

www.europemustact.org (site Web du groupe de campagne)
www.europemustact.org/10days (site web 10 jours d’activisme)

www.facebook.com/events/3611434338897920/ – Événement Facebook / 10 jours d’activisme


En relation avec cet article

, , ,