top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Procédure | Représentants d’oeuvre d’entraide: Une fonction alibi

En ligne depuis le 1 juin 2000 et publié dans - modifié le 27 juillet 2017

Qui suis-je? Où vais-je? Voilà deux questions fondamentales que bon nombre de représentant/es d’œuvre d’entraide (ROE) se posent actuellement. La dernière révision de la Loi sur l’asile, entrée en vigueur le 1er octobre dernier, a signifié pour les ROE chargés de participer aux auditions des requérants d’asile, une restriction manifeste de leurs droits d’action dans la procédure. On y constate une intention claire de l’autorité à confiner les ROE dans une position de stricts observateurs auxquels nul pouvoir effectif n’est reconnu. Cet «aboutissement» est le fruit d’un long processus, qu’il n’est pas inutile de rappeler. (2 pages)