Aller au contenu
Revue

Numéro : VE 78 / juin 2000

Avec le renvoi de dizaines de milliers de Kosovars, tous ceux qui ont contribué à diaboliser cette communauté, des autorités fédérales aux xénophobes zurichois, jubilent. Il leur aura fallu, pour cela, patienter pendant près de dix ans, mais cette fois sera la bonne. Depuis des mois, l’Office fédéral des réfugiés (ODR) et le Département fédéral de justice et police (DFJP) n’ont cessé de marteler leur volonté de faire usage de la force, et même si Bernard Kouchner, à la tête de la MINUK, a obligé Madame Metzler à renoncer pour l’instant au renvoi des minorités et à étaler quelque peu les rapatriements forcés, l’été nous réserve sans doute quelques belles opérations policières. Jamais une opération de renvoi n’aura pris cette ampleur. Jamais elle ne se sera appuyée sur une politique de rejet aussi déterminée.

Editorial | «Kosovo-Albaner: raus!»

Renvois en Kosove | Malades, infirmes, personnes âgées, veuves avec enfants

Témoignage | Action humanitaire 2000: «Pourquoi l’année 1992?»

Orientation en matière d’asile Rapport sur le financement Dissuasion, répression et renvoi

Procédure | Représentants d’oeuvre d’entraide: Une fonction alibi

Renvoi | Quand l’ODR veut se débarrasser d’une handicapée«Un projet concret a pu être élaboré…»

Publication «L’asile en Suisse» Info ou intox?

Témoignage | Une histoire belge: «Je n’étais pas au courant»

CHRONIQUE SUISSE | du 30 mars au 31 mai 2000

Envie de la version complète?