top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Couacs à l’ODM | 10’000 demandes en rade

En ligne depuis le 3 octobre 2011 et publié dans - modifié le 14 juillet 2017

La Confédération a ignoré 10’000 demandes d’asile de réfugiés irakiens déposées dans les ambassades suisses de Syrie et d’Egypte depuis 2006! Par peur d’être submergé de demandes, l’ambassadeur suisse à Damas a réclamé à l’ODM en 2006 de ne pas traiter les demandes des réfugiés irakiens. L’ODM a donné son aval, sous l’oeil avisé de l’ex-Conseiller fédéral et chef du Département fédéral de justice et police, Christoph Blocher. Evelyne Widmer- Schlumpf et la cheffe du DFAE, Micheline Calmy-Rey, ne pouvaient ignorer l’affaire. «La Confédération a violé le droit», estime la Pr. Marina Caroni, membre de la Commission Fédérale pour les questions des migrations (CFM). La Suisse est en effet responsable, en vertu du droit international et du droit interne, de donner suite à toute demande d’asile qui lui est adressée. Simonetta Sommaruga, qui a révélé cette affaire fin août 2011, a ordonné une enquête externe qui devrait clarifier les faits et les responsabilités.

SHL

, , , ,