top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

En bref | Dublin Italie: plainte collective contre les renvois vers la Sicile

En ligne depuis le 26 juillet 2016 et publié dans

Le Centre Suisse pour la Défense des Droits des Migrants (CSDM) a déposé début juin une demande de mesures provisionnelles à la Cour européenne des droits de l’homme en faveur de quatre mères célibataires et de leurs enfants, tous faisant l’objet des renvois exécutoires sur Catane, Sicile.

La demande met en exergue le fait que le nombre de familles «Dublinisées» en destination de Sicile dépasse les places prévues dans les projets SPRAR. Le CSDM compte déjà 20 familles avec des décisions de renvoi confirmées par le Tribunal administratif fédéral. Or, selon la Circulaire du 15 février 2016, qui constitue la «garantie Tarakhel» des autorités italiennes nécessaires aux autorités suisses pour que celles-ci puisse exécuter les renvois Dublin des familles, il n’y a que 12 places réservées pour des familles dans les centres SPRAR à Catane, et 21 places pour toute la Sicile.

Strasbourg a refusé la demande d’effet suspensif au renvoi, ce qui, relève le CSDM, met l’intégrité des femmes et de leurs enfants à risque par un renvoi imminent. Mais l’association compte maintenir les plaintes sur le fond et invite les Bureaux de consultation juridique à lui signaler tout cas concernant des familles dont le renvoi Dublin Italie est prévu pour la Sicile. Le CSDM étudiera la possibilité de les joindre à leur plainte collective à la CEDH.

BORIS WIJKSTRÖM

, ,