top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Préjugés sur l’asile

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Agenda de l’asile

Evénements et manifestations sur l'asile et sur les migrations

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Documentation médias et préjugés

Le Conseil suisse de la presse admet le caractère discriminatoire d’une photo

En ligne depuis le 5 novembre 2018

Logo du Conseil suisse de la presse

Le 16 avril 2018, le journal “20 Minutes” publie un article reportant l’utilisation par un homme d’origine kosovare de faux papiers italiens afin d’obtenir un permis de séjour en Suisse. Le journaliste y fait état de la condamnation par la justice du prévenu. En guise d’illustration : une main de couleur noire tenant un passeport italien. Un lecteur porte plainte devant le Conseil suisse de la presse pour utilisation d’une image trompeuse renforçant les discriminations envers les personnes à peau noire. Selon le lecteur, l’interpelé étant d’origine kosovare, l’illustration d’une main noire ne se justifie aucunement et tend à renforcer les stéréotypes de tromperie de la part de personnes migrantes originaires de pays africains. Dans sa décision du 8 octobre 2018, le Conseil suisse de la presse, organe suisse de surveillance des médias, reconnaît que le journal “20 Minutes” a violé les règles déontologiques en propageant le risque de discrimination raciale.

Lire la prise de position sur le site du Conseil de la presse ou télécharger le PDF .

Ci-dessous le communiqué en français publié par le Conseil suisse de la presse

Bern (ots) – Parties: X. c. «20minutes.ch»

Thème: Discrimination

Plainte acceptée dans son point essentiel

Résumé

Une main noire

Peut-on publier la photo de la main d’un homme noir tenant une carte d’identité italienne pour illustrer un article titré «Il obtient deux permis de séjour avec de faux papiers», quand le texte précise que l’auteur de l’infraction est Kosovar? Pas sans violer le chiffre de la «Déclaration des devoirs et des droits des journalistes» relatif à la discrimination raciale, estime le Conseil suisse de la presse. Un lecteur lisant uniquement le titre au-dessus d’une telle image déduira de l’ensemble qu’un Africain a fraudé, ce qui est de nature à renforcer les préjugés qu’une partie de l’opinion publique suisse nourrit à l’encontre des personnes originaires d’Afrique noire, souvent perçues comme des profiteurs abusant des lois sur l’asile. Le Conseil suisse de la presse a donc accepté en son point essentiel une plainte de lecteur contre le site «20minutes.ch». «20 Minutes» estimait que publier cette photo sous ce titre ne posait pas de problème, ses internautes n’en déduisant sans doute rien, ou alors qu’il s’agissait de la main d’un représentant des autorités plutôt que de l’auteur de l’infraction. Une interprétation de mauvaise foi qui ne résiste pas à l’analyse. La photo n’amenant par ailleurs aucune information dont la pertinence contrebalancerait le risque de discrimination raciale, le Conseil a estimé qu’il y avait violation des règles déontologiques. Pour le reste, le Conseil a rejeté la plainte: l’article ne contient pas d’erreur et ne passe pas sous silence des faits importants. La photo retenue pour l’illustrer n’a été ni modifiée ni tronquée. Le devoir de vérité auquel est soumis «20 Minutes» n’a pas été violé.

Contact:

Schweizer Presserat
Conseil suisse de la presse
Consiglio svizzero della stampa
Ursina Wey
Geschäftsführerin/Directrice
Rechtsanwältin
Münzgraben 6
3011 Bern
+41 (0)33 823 12 62
info@presserat.ch
www.presserat.ch

 

 

 


En relation avec cet article

,