top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Poya Solidaire | Pas de distance sociale dans les foyers

En ligne depuis le 26 mars 2020

“Rester à la maison, respecter les distances sociales” : impossible au vue des conditions d’hébergement notamment à la Poya, qui héberge des dizaines de requérant.e.s d’asile à l’aide d’urgence. Poya Solidaire dénonce cette situation depuis plusieurs mois. L’accès aux mesures de prévention liées à la pandémie ne doit pas dépendre ni du statut, ni de la classe sociale ! Le 25 mars 2020, RadioFR a traité de la thématique et confirme que les migrants contactés vivent en grande promiscuité. Le Service de l’action sociale contacté par le média a néanmoins informé que des mesures sont en train de se mettre en place pour réduire les risques de contamination. Aucun délai de mise en place n’a pour l’instant été communiqué. Le collectif Poya solidaire a adressé une lettre aux autorités le 19 mars 2020 leur demandant de prendre des mesures concernant cette population. Sur sa page facebook, le collectif invite ceux et celles qui le souhaitent à reproduire cette lettre et à l’envoyer.

Nous reproduisons ci-dessous la lettre envoyée le 19 mars 2020 par le Collectif Poya Solidaire à Anne-Claude Demierre, présidente du Conseil d’Etat fribourgeois. Son modèle et les consignes de reproduction se trouvent sur la page facebook du collectif.
Le sujet  de RadioFR consacré à la thématique “Pas de distanciation sociale dans les foyers” a été publié le 25.03.2020  et est à découvrir sur le site de la radio.

Madame la Présidente du Conseil d’Etat fribourgeois
Anne-Claude Demierre
Chancellerie d’Etat
Route des Chanoines
1700 Fribourg

Fribourg, le 19 mars 2020

Madame la Présidente du Conseil d’Etat,

L’épidémie de coronavirus représente un danger et un défi pour toutes et tous. Comme le souligne le Conseil fédéral, tout doit être mis en œuvre pour limiter la propagation du virus et protéger l’ensemble de la population.
Je vous écris car, dans ce contexte, je me préoccupe pour la santé des requérant-e-s d’asile subissant le régime d’aide d’urgence dans le canton de Fribourg. L’extrême précarité et la difficulté d’accès aux soins subies par cette population entraînent déjà, en temps normal, une mise en danger de leur santé physique et psychique. Ces conditions risquent aujourd’hui de favoriser la propagation du coronavirus en son sein, si des mesures urgentes ne sont pas prises par les autorités.

La situation est particulièrement critique au sein du foyer de la Poya, qui héberge des dizaines de requérant-e-s d’asile à l’aide d’urgence. Les personnes y vivent dans une grande promiscuité, ce qui représente un danger pour la santé des personnes concernées. Elles empêchent toute mesure de prévention sérieuse, favorisent la contamination et la transmission du virus.

Préoccupé.e par cette situation, je vous demande que le Conseil d’Etat prenne des mesures urgentes pour protéger la population précarisée subissant le régime d’aide d’urgence et vivant dans le foyer de la Poya. Par exemple:

– Que les personnes à l’aide d’urgence soit transférées dans des structures plus petites, leur garantissant au moins une chambre chacun-e;
– Que ce transfert s’accompagne, pour le cas des personnes devant être mises en quarantaine, d’un accompagnement social adapté.
– Qu’un dispositif permettant de simplifier l’accès aux soins pour ces personnes soit mis sur pied;
– Que des mesures d’information régulières, adaptées selon l’évolution de la situation, et de prévention soient fournies aux requérant-e-s à l’aide d’urgence.

Chaque vie humaine doit être protégée de la même manière, indépendamment du statut de séjour ou de la situation sociale !

En vous remerciant de votre attention et en espérant que les mesures nécessaires à la santé des requérant-e-s d’asile à l’aide d’urgence seront prise je vous prie d’agréer, Madame la Présidente du Conseil d’Etat, mes salutations les meilleures.


En relation avec cet article

, , , ,