top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Seebruecke | Petites communes engagées pour l’accueil des réfugiés

En ligne depuis le 4 décembre 2020 - modifié le 14 décembre 2020

De nombreuses villes et communes européennes se déclarent solidaires avec les personnes exilées. En s’opposant à la politique de fermeture des frontières en Europe, ces collectivités permettent à un plus grand nombre de personnes une arrivée en sécurité. En Suisse, afin de renforcer encore la pression politique et de montrer qu’il ne s’agit pas seulement  ‘ d’initiatives individuelles ‘, l’association Seebruecke a pris l’initiative de dresser un aperçu général du travail politique pour l’accueil des réfugiés au niveau communal, cantonal, ainsi que fédéral. Nous reproduisons ci-dessous l’article qui montre également l’importante mobilisation des petites communes dans la volonté d’accueillir des réfugié·e·s des îles grecques.

L’article « Les petites communautés se déclarent réceptives » a été publié le 23 novembre sur le site de Seebruecke. Vous y trouverez également une mise à jour en continu d’une carte dressant un aperçu général du travail politique pour l’accueil des réfugiés au niveau communal, cantonal, ainsi que fédéral.

Téléchargez la pétition en français, en allemand, ou en italien.

Retrouvez également sur le site du Forum civique européen  des informations sur la pétition à adresser à vos communes pour augmenter encore le nombre de villes désireuses d’accueillir des familles. Lire également Soutien des villes suisses à l’accueil de réfugiés. Argumentaire juridique et pétition, paru le 25 septembre 2020 sur asile.ch.

Les petites communautés se déclarent réceptives

Après que dix grandes villes suisses se soient déjà déclarées prêtes à accueillir des réfugiés dans les camps des îles grecques au cours des derniers mois face à la catastrophe humanitaire, de plus en plus de petites villes et de villages se déclarent maintenant également prêts à accueillir des réfugiés. Cela augmente la pression sur la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, qui bloque l’accueil des réfugiés par les villes au niveau fédéral. Les conditions juridiques pour cela sont déjà en place.

Dans une première vague de réactions positives, six villes ont déclaré publiquement leur volonté d’accueillir des réfugiés et l’ont communiquée au Conseil fédéral :

Wohlen (BE):La municipalité de Wohlen a écrit au SEM pour lui demander d’intensifier de manière significative l’aide suburbaine, et en particulier l’accueil sans complications des réfugiés vulnérables du camp incendié de Moria, compte tenu de la situation humanitaire à Lesbos. En même temps, la communauté offre, dans les limites de ses possibilités, à la fois un soutien financier pour l’aide locale et un soutien sous forme d’hébergement et de soins dans la communauté.

Sevelen (SG) : La municipalité de Sevelen est prête à accueillir et à s’occuper d’une famille en plus des réfugiés déjà affectés.

Arlesheim (BL) : Le conseil municipal soutient la demande des pétitionnaires et a confirmé sa volonté d’accepter cinq personnes supplémentaires d’un campement sur une île grecque. Le canton a été informé de cette volonté.

Baden (AG) : La ville de Baden est prête à envisager des admissions supplémentaires si le gouvernement fédéral et le canton créent les conditions légales. Cette information a été communiquée à la Confédération par le biais de l’Initiative des villes pour la politique sociale.

Penthalaz (VD) : La municipalité de Penthalaz attend de la Suisse qu’elle accueille de manière adéquate les personnes venant des camps grecs afin de réduire la situation d’urgence qui y règne et se déclare prête à accueillir elle-même des familles.

La ville de Lausanne (VD) a de nouveau exprimé sa volonté d’accueillir des personnes et ses efforts pour travailler à une solution au niveau fédéral. La ville espère coopérer avec les autres villes d’accueil

Une pétition a été envoyée aux villes, qui pourrait continuer à être utilisée pour augmenter encore le nombre de villes désireuses d’accueillir des familles et le rendre visible.

Tous les détails sur la pétition


En relation avec cet article

, , ,