top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Revue Médicale Suisse | Asile, santé et discrimination : attention aux mots

En ligne depuis le 28 décembre 2020 - modifié le 23 décembre 2020

La prise en charge médicale des personnes issues de l’asile peut être conditionnée par la façon dont les patients leur sont adressés. Un article paru dans la Revue médicale suisse  interroge la pratique et les biais liés à une communication médicale pouvant être involontairement stigmatisante. Les auteurs rappellent que dans le domaine de l’asile, les personnes sont souvent réduites à leur statut administratif. Un statut qui permet d’identifier le contexte de vie et d’éventuelles vulnérabilités du patient, mais qui peut aussi être -et les auteurs le montrent à travers une étude des médias- connoté négativement. Ainsi, la façon de présenter le patient et ses troubles peut amener «le soignant à adopter des attitudes pouvant être préjudiciables à une prise en charge adéquate». Les auteurs citent deux études menées en Suisse romande confirmant le poids des mots dans le domaine pénitentiaire et des addictions. Afin d’améliorer la prise en charge médicale de la population issue de l’asile, ils préconisent une formation et sensibilisation des cliniciens et étudiants en médecine à une meilleure compréhension des catégories administratives et l’adoption d’un langage adéquat, précis et neutre (voir exemple ci-dessous). 

Extrait de l’article. Propositions de bonne pratique langagière, RMS

 

Grâce à l’aimable autorisation du Comité de rédaction de la Revue Médicale Suisse, nous mettons en ligne l’article in extenso rédigé par Dr. Priscile Wenk-Clément, Pr. Pascal Singy et  Pr.Patrick Bodenmann intitulé «Asile, santé et discrimination : attention aux mots» et parue dans RMS 2020, N° 702 , volume 16 , pp.1582-1585. Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder à l’article en entier. 

Notre pratique médicale nous amène à rencontrer des personnes de tout horizon. Certains de nos patients vivent des situations de vulnérabilités multiples et sont plus à risque de subir stigmatisations et discriminations. Dans le domaine de l’asile, ils sont souvent premièrement désignés par des mots traduisant leur réalité socio administrative. Ces mots sont sensés définir leur identité. L’individu est déshumanisé car réduit à un statut administratif. Ces termes sont porteurs d’un sens dénotatif, précieux dans la compréhension du contexte dans lequel évolue le patient ; mais aussi d’un sens connotatif, qui par biais implicite amène le soignant à adopter des attitudes pouvant être préjudiciables à une prise en charge adéquate du patient. Les mots doivent être choisis avec soin et amenés de manière opportune, car les mots comptent.

Dr. Priscile Wenk-Clément, Pr. Pascal Singy et  Pr.Patrick Bodenmann , «Asile, santé et discrimination : attention aux mots», Rev Med Suisse 2020; 16 : 1582-5.

Sur la question de la terminologie Vivre Ensemble propose un glossaire précisant l’usage et le sens de certaines catégories administratives, publié sous forme de Mémo[ts].


En relation avec cet article

, , ,