top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

Mouvement | Témoignage: Une vie au noir

En ligne depuis le 16 janvier 2002 et publié dans - modifié le 21 juin 2017

Je suis venue en Suisse en 1991 avec un visa. Je suis partie de Serbie parce qu’une fois fini l’école, je n’arrivais pas à trouver du travail. En Suisse, j’ai finalement trouvé du travail dans un bistro, pour 3 fr. de l’heure, et en payant mon repas de midi. Je travaillais au noir mais le patron me disait qu’il payait mes charges sociales; en fait il me retenait les cotisations sur le salaire sans me les reverser. Je travaillais de 6 heures à 16 heures, après quoi j’avais une pause d’une heure et je reprenais à 17 heures pour terminer à minuit ou à 1 heure, une fois que le bistro était vide. J’ai travaillé presque deux ans chez le même patron, dans les mêmes conditions, jusqu’au jour où il m’a dit qu’il n’avait plus besoin de moi.

, ,