top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Exilia Films – Voix d’asile. Donner la parole aux actrices et acteurs de l’asile

EN BREF | Vivre Ensemble n°128

En ligne depuis le 4 octobre 2010 et publié dans - modifié le 8 juillet 2017

Dublin n’importe où

Dans la frénésie de «renvois Dublin» à coup de décisions standardisées, il y a parfois des ratés. Extrait d’une décision de l’ODM du 29 mars 2010 signée par un «collaborateur scientifique» et par un «chef de section»: 2. Ni la situation politique régnant TEXTE (MENTIONNER ETAT DUBLIN), ni aucun autre motif ne s’oppose au renvoi dans cet Etat, lequel est raisonnablement exigible. 3. Le renvoi est réalisable et son exécution est possible. TEXTE (MENTIONNER ETAT DUBLIN) a donné son approbation à cet égard. Saisi d’un recours, le Tribunal administratif fédéral (TAF) a jugé ce libellé «critiquable». Mais pas suffisamment pour annuler la décision. Bon voyage vers ETAT DUBLIN.


ADMISSION PROVISOIRE: Le PDC nous fait peur

Emotion à la lecture des articles parus le 9 mars au sujet des nouvelles «lignes directrices de la politique de migration» du Parti démocrate chrétien suisse (PDC). La presse parle de durcissement, et annonce entre autres l’ «abolition de l’admission provisoire». Un statut qui concerne tout de même plus de 20’000 personnes! Ce que ne disait pas la presse, c’est que pour le PDC, l’admission provisoire, qui n’a de provisoire que le nom et qui entrave l’intégration, devrait être remplacée par une autorisation de séjour régulière. Ouf!


Aide d’urgence : Bons Migros à racheter

A Zurich, une mesure vexatoire de plus frappe les déboutés à l’aide d’urgence depuis 2008. Au lieu de leur remettre en liquide les 8,50 frs par jour avec lesquels ils doivent couvrir toutes leurs dépenses, les services officiels ne leur donne plus leur aide que sous la forme de bons Migros. Une chicane qui les empêche d’utiliser ce pécule librement. La riposte est venue du «Flüchtlingscafé», un point de rencontre alternatif tournée vers les réfugiés. Tous les sympathisants sont appelés à racheter les bons Migros pour mettre aux déboutés de disposer à nouveau d’argent liquide.

Yves Brutsch

, , ,