top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Editorial | Effet boule de neige

En ligne depuis le 13 décembre 2011 et publié dans - modifié le 15 juillet 2017

«Je m’amuse toujours de l’étonnement des jeunes, quand je leur raconte qu’avant 1914 je voyageais en Inde et en Amérique sans posséder de passeport, sans même en avoir jamais vu un.» (Stefan Zweig).

Sortir du cadre pour changer notre regard sur le monde. Dans ce numéro de fin d’année, nous avons voulu ouvrir notre journal sur un texte de Stefan Zweig décrivant la situation prévalant il y a un siècle. Non pas pour tomber dans la nostalgie. Mais pour permettre à notre pensée de s’autoriser des écarts de conduite quant à ce qui paraît aujourd’hui immuable et incontournable : frontières, passeports, papiers d’identité, droit d’établissement…

Les choses ont été autrement, elles sont amenées à se transformer et nous avons la certitude qu’elles peuvent évoluer dans le bon sens. Vivre Ensemble vit sur l’idée que l’information peut être un instrument de changement.

Quoi qu’on fasse, la masse d’informations qui circule aujourd’hui ne permet pas toujours le tri nécessaire. Les nouvelles sont rarement mises en perspective par des journalistes qui n’en ont pas le temps. Elles sont prémâchées par des services de communication professionnels servant les intérêts de leurs employeurs.

Un exemple? Chaque mois, l’Office fédéral des migrations publie les statistiques de l’asile, accompagnées d’un communiqué de trois lignes. Evidemment, pour comprendre ces chiffres, il suffirait de prendre un rien de hauteur, et de les comparer aux années précédentes. Mais non: «Au mois de mai 2011, 2254 demandes d’asile ont été déposées, un chiffre en hausse de 51% par rapport au mois précédent».

Voilà qui fait les gros titres et  passe en boucle dans les médias. Chacun peut en conclure que nous sommes face à un afflux, et les partis ont beau jeu de dire que le DFJP n’en fait pas assez, etc. Mais si on considère juste les chiffres du mois d’avril (1), du mois de juin (2), des trimestres, voire des années précédentes, l’angoisse et l’urgence de la situation paraissent soudain contrefaites. Nous aurions cette année 2000 demandes d’asile supplémentaires? Il y a moins de 15 ans, nous en avions 20’000 en plus.

Nous sommes convaincus que notre journal, parce qu’il vise à fournir ce travail d’information, à faire remonter la réalité du terrain, parce qu’il allie témoignages et analyses critiques, a un rôle à jouer pour que ce qui se dessine aujourd’hui au Parlement fédéral prenne une autre tournure.

C’est pourquoi nous avons besoin de vous pour faire connaître Vivre Ensemble. Parlez en autour de vous. Faites circuler votre journal une fois que vous l’avez lu. Contactez-nous pour recevoir des exemplaires supplémentaires. Ou offrez-le à une de vos connaissances pour Noël, au moyen de la carte-réponse encartée au centre de ce numéro. A ce jour, vous être 1300 lecteurs réguliers dans toute la Suisse romande. Combien serez-vous en 2012?

Sophie Malka


Notes:

(1) En baisse de 20% par rapport au mois de mars

(2) En baisse de 25% avant de remonter à nouveau

Chaque trimestre, l’ODM publie des commentaires sur les statistiques en matière d’asile. La situation des pays d’origine, les routes migratoires figurent au premier plan des motifs liés aux variations mensuelles et saisonnières souvent structurelles (lire aussi Vivre Ensemble, n°132).