top menu

Plateforme d’information sur l’asile

Actualités et documentation sur les réfugiés en Suisse et dans le monde

Comptoir des médias

Une veille médiatique sur les questions d’asile, pour une information sans préjugés

Réfugiés | Préjugés et réalité

Des faits et des chiffres pour lutter contre les idées reçues

Revue Vivre Ensemble

Bulletin de liaison pour la défense du droit d’asile

Migr’asile

Des ateliers pédagogiques proposés par des acteurs de terrain

Association Vivre Ensemble

Service d'information et de documentation sur le droit d'asile

Glossaire de l’asile

Mémo[ts] pour parler d'asile et de migrations

Témoignages video

Une plateforme de témoignages videos

Aide sociale aux demandeurs d’asile | L’Allemagne condamnée

En ligne depuis le 1 octobre 2012 et publié dans - modifié le 17 juillet 2017

La Cour constitutionnelle fédérale allemande (BVerfG) a estimé, dans un arrêt du 18 juillet, que l’aide sociale accordée aux demandeurs d’asile en Allemagne ne respecte pas les normes constitutionnelles minimales, en particulier le droit fondamental à un niveau de vie décent. Elles sont de 40% inférieures à la moyenne européenne. En plus du logement pris en charge par les autorités, les requérants d’asiles reçoivent 206 euros par mois, somme toutefois bien inférieure à ce que reçoivent les citoyens allemands dans le besoin, soit 374 euros. La Cour propose d’élever ce montant à  336 euros mensuel pour une personne adulte. Selon la Cour, «le droit fondamental à un niveau de vie conforme à la dignité humaine comprend non seulement la subsistance physique, mais aussi le droit à un minimum socio-culturel, c’est-à-dire l’assurance de pouvoir entretenir des relations interpersonnelles ainsi qu’une garantie minimale de participation à la vie sociale, culturelle et politique», rapporte l’OSAR, qui estime que le passage à l’aide d’urgence de tous les demandeurs d’asile viole ce droit fondamental. En Suisse, l’aide sociale aux demandeurs d’asile est inférieure de moitié à celle des Suisses dans le besoin. Et la suppression de l’aide sociale ne permet certainement pas «un niveau de vie décent».

Alexa Mekonen

Source: OSAR, Migration news sheet

, ,